Espagne

Blsco Avellaneda /AFP/Getty Images
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Cette année encore, des personnes ont été poursuivies en justice pour apologie du terrorisme alors qu’elles n’avaient fait qu’exercer pacifiquement leur droit à la liberté d’expression. De nouveaux cas de torture, d’autres mauvais traitements, de recours excessif à la force et d’expulsions collectives imputés à la police ont été signalés. Étaient notamment visées des personnes qui tentaient d’entrer clandestinement dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla depuis le Maroc. Les allégations de torture et d’autres mauvais traitements ne faisaient pas toujours l’objet d’enquêtes sérieuses. Les autorités ont accepté la réinstallation et la relocalisation sur le territoire espagnol de quelques centaines de réfugiés seulement, ce qui était bien en deçà de leurs engagements. Elles ont persisté dans leur refus de coopérer avec la justice argentine pour enquêter sur les crimes commis pendant la guerre d’Espagne et sous le régime de Franco.

Pour en savoir plus

Peine de mort:

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Stefan Simanowitz

Responsable médias pour l’Union européenne, les Balkans et la Turquie, +44 (0)20 3036 5599

Nos bureaux

Bureau de la section

Amnistía Internacional Secretariado Estatal Fernando VI, 8, 1º izda 28004 MADRID

Téléphone

0034913101277

Fax

0034913195334

Consulter le site de la section

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts