Kirghizistan

© Vyacheslav Oseledko/AFP/Getty Images
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Le prisonnier d’opinion Azimian Askarov était toujours emprisonné, alors même que le Comité des droits de l’homme [ONU] avait recommandé sa libération immédiate. Une proposition de loi sur les « agents de l’étranger », qui aurait eu des conséquences négatives pour les ONG, a été rejetée. Une autre proposition de loi concernant la propagande des « relations sexuelles non classiques » était en revanche toujours en discussion. Plusieurs modifications de la Constitution représentaient une menace pour la protection des droits humains. Les auteurs d’actes de torture et de violences contre les femmes jouissaient d’une totale impunité. La police a mené des opérations à caractère discriminatoire contre des travailleuses du sexe. Les autorités n’avaient toujours pas pris de mesures sérieuses pour enquêter efficacement sur les violences survenues en juin 2010 à Och et Djalal-Abad.

Pour en savoir plus

Peine de mort:

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Points de vue

Articles de fond, billets d'opinion, témoignages, et bien plus encore

Questions des médias

Aleksander Artemev

Responsable médias pour la Russie et l’Eurasie, +7 495 6901852

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts