Kazakhstan
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Les droits à la liberté de rassemblement pacifique et d’expression restaient soumis à d’importantes restrictions. Les personnes critiques à l’égard des autorités s’exposaient à des poursuites judiciaires motivées par des considérations politiques. La torture et les autres formes de mauvais traitements demeuraient très répandues. Les défenseur·e·s des droits humains faisaient l’objet de harcèlement et de poursuites devant la justice civile pour diffamation. Les personnes LGBTI étaient la cible de préjugés et de violences. Les droits des personnes en situation de handicap n’étaient pas respectés. La dégradation de la situation économique sous l’effet de la pandémie s’est traduite par une baisse de la scolarisation et une augmentation du travail des enfants.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour les crimes de droit commun seulement

La peine de mort est maintenue uniquement en cas de crime grave, par exemple les crimes commis en temps de guerre.

Nouvelles

Questions des médias

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts