Kazakhstan

PA Archive/Press Association Images
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique ont cette année encore fait l’objet de restrictions. Les pouvoirs publics ont eu recours à la détention administrative pour empêcher certaines personnes de participer à des manifestations non autorisées. Ils ont également engagé des poursuites pénales contre des individus qui s’étaient exprimés sur les médias sociaux, ainsi que contre des journalistes indépendants. Certains dirigeants d’ONG – considérés comme une catégorie de contrevenants à part par le Code pénal et le Code des infractions administratives – ont pour la première fois été sanctionnés avec une sévérité accrue. De nouveaux cas de torture et d’autres mauvais traitements sur des suspects et des prisonniers ont été signalés. Les très nombreux travailleurs migrants présents dans le pays étaient souvent exploités et avaient fréquemment des problèmes pour accéder aux soins de santé et à l’éducation. Une condamnation à mort a été prononcée.

Pour en savoir plus

Peine de mort:

Abolitionniste pour les crimes de droit commun seulement

La peine de mort est maintenue uniquement en cas de crime grave, par exemple les crimes commis en temps de guerre.

Nouvelles

Points de vue

Articles de fond, billets d'opinion, témoignages, et bien plus encore

Questions des médias

Aleksander Artemev

Responsable médias pour la Russie et l’Eurasie, +7 495 6901852

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts