Croatie
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Des personnes en quête d’une protection internationale se sont vu refuser la possibilité de déposer une demande d’asile ; des migrant·e·s arrivées de façon irrégulière sur le territoire croate ont fait l’objet de renvois forcés illégaux (push-backs) et ont subi des violences de la part de la police. Des améliorations ont été apportées au cadre juridique sur les violences liées au genre, mais des peines légères ont continué d’être prononcées dans ce type d’affaires. L’accès à l’avortement demeurait fortement limité. Les couples de même sexe ont été autorisés à accueillir des enfants dans le cadre d’une procédure de placement familial. Le gouvernement a retiré des modifications législatives qui auraient autorisé le suivi de la position de tous les téléphones mobiles pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Cette année encore, des journalistes ont été la cible de menaces en raison de leurs activités professionnelles.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts