Bosnie-Herzégovine

© Amel Emric/AP/PA Images
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Les minorités vulnérables faisaient l’objet de discriminations généralisées, malgré l’adoption d’une loi progressiste destinée à lutter contre ces pratiques. Les journalistes et la liberté de la presse étaient toujours en butte à des menaces et à des agressions. Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) a rendu plusieurs verdicts concernant des crimes perpétrés pendant le conflit de 1992-1995. Au niveau national, les victimes civiles de la guerre n’avaient toujours qu’un accès limité à la justice et aux réparations.

Pour en savoir plus

Peine de mort:

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Stefan Simanowitz

Responsable médias pour l’Union européenne, les Balkans et la Turquie, +44 (0)20 3036 5599

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts