Népal
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Des projets de loi limitant les droits à la liberté d’expression et au respect de la vie privée étaient toujours en cours d’examen. Les forces de sécurité ont arrêté des personnes pour avoir « diffusé de fausses informations » et critiqué le gouvernement pendant la pandémie de COVID-19. Des manifestant·e·s ont fait l’objet d’arrestations et les forces de sécurité ont continué d’avoir recours à une force excessive pour disperser des manifestations et faire respecter les mesures de confinement. Les efforts visant à garantir la vérité, la justice et des réparations pour les crimes de droit international et les violations des droits humains perpétrés lors du conflit de 1996-2006 demeuraient largement insuffisants. Des familles autochtones ont été expulsées de chez elles par la force et leurs logements ont été détruits. Des violences sexuelles et liées au genre ont encore été commises en toute impunité. La discrimination liée au genre n’avait pas disparu, ni dans la loi ni dans la pratique. Des dizaines d’atteintes aux droits humains des dalits ont été signalées et elles sont souvent restées impunies. L’État n’a pas pris les mesures nécessaires pour protéger les travailleuses et travailleurs migrants népalais qui se sont retrouvés bloqués à l’étranger ou autrement affectés par la pandémie.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Nos bureaux

Bureau de la section

PO Box 135 Amnesty Marga, Basantanagar, Balaju, KATHMANDU

Téléphone

0097714364706 // 0097714365431

Fax

0097714354987

Courriel

info@amnestynepal.org

Consulter le site de la section

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts