Brunéi Darussalam
© REUTERS/Ahim Rani/Alamy
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

L’absence de transparence rendait difficile toute évaluation indépendante de la situation en matière de droits humains. Des modifications du Code pénal de la charia, échelonnées dans le temps et non encore appliquées, prévoyaient l’imposition, pour une série d’infractions, de la peine de mort et de châtiments corporels constituant des actes de torture et d’autres mauvais traitements, comme la bastonnade et la lapidation. Si elles étaient appliquées, ces modifications limiteraient par ailleurs davantage encore les droits à la liberté de pensée, de conscience et de religion, et renforceraient la discrimination à l’égard des femmes.

Pour en savoir plus

Peine de mort :

Abolitionniste en pratique

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays ou territoire, mais les autorités n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins 10 ans.

Nouvelles

Points de vue

Articles de fond, billets d'opinion, témoignages, et bien plus encore

Questions des médias

Elliott Fox

Attaché de presse Asie et Pacifique,+44 (0)20 3036 5871

Nos bureaux

598 Q House, Ploenchit building, Room, 32, 6th Floor Ploenchit Road, Lumpinee, Pathumwan, Bangkok 10330

Téléphone

+66 2 663 7979

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts