Australie
© Peter Parks/AFP (via Getty Images)
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

L’Australie a maintenu sa politique draconienne à l’égard des personnes réfugiées, en particulier celles qui étaient détenues dans des centres de traitement situés à l’étranger. Le gouvernement a continué de placer en détention sur l’île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et à Nauru les personnes réfugiées et demandeuses d’asile arrivées par bateau. Cela faisait sept ans que le pays avait repris sa politique de délocalisation de la gestion et de l’installation des réfugié·e·s. En août, des réfugiés ont été transférés à Port Moresby et le centre de détention situé sur l’île de Manus a effectivement été fermé. L’Australie a continué de repousser en mer les bateaux transportant des personnes en quête de sécurité et de renvoyer de force des gens dans les pays qu’ils avaient fuis. Le taux d’incarcération des autochtones était toujours élevé, y compris pour les mineur·e·s, dont certains n’avaient pas plus de 10 ans. Quatre Aborigènes sont morts en prison ou aux mains de la police. Dans le cas le plus récent, datant du mois de novembre, un policier a été inculpé d’homicide.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Elliott Fox

+44 (0)20 3036 5566

Nos bureaux

P.O. Box 1523 Nana Post Office Bangkok 10112 THAILAND

Téléphone

+66 2 663 7979

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts