Colombie

© William Fernando Martinez/AP/PA Images
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Un accord de paix entre le gouvernement et le mouvement de guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) a été ratifié par le Congrès en novembre. Conclu à l’issue de plus de quatre ans de négociations, il marquait officiellement la fin du conflit armé qui opposait les deux parties depuis cinq décennies. Toutefois, le nombre d’homicides de défenseurs des droits humains, notamment de dirigeants indigènes, afro-colombiens et paysans, a augmenté. Le processus de paix avec le deuxième plus grand mouvement de guérilla du pays, l’Armée de libération nationale (ELN), n’avait pas encore commencé à la fin de l’année. Il restait difficile de savoir si, aux termes de l’accord de paix avec les FARC, toutes les personnes soupçonnées d’être pénalement responsables de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre auraient véritablement à rendre des comptes, conformément au droit international.

Pour en savoir plus

Peine de mort:

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Josefina Salomon

Attachée de presse Amériques, +52 (1) 55 42 71 88 75

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts