Art pour Amnesty est une communauté mondiale d’artistes de disciplines et nationalités diverses qui partagent la vision d’Amnesty International – un monde où les droits fondamentaux de tous sont respectés.

Nous accueillons les conteurs du monde, ceux qui souhaitent attirer l’attention sur l’injustice via les arts visuels et plastiques, le cinéma, la littérature, la poésie, la musique, la photographie, le design ou le théâtre, et exprimer à travers leur art la notion d’humanité.

Aujourd’hui, des artistes comme Chvrches, John Legend et le rappeur burkinabé Smarty (à gauche), rejoignent des orchestres symphoniques célèbres, des sommités du monde de l’art contemporain, des auteurs sud-américains, des artistes de rue du Moyen-Orient, des stars de cinéma de Hollywood, des réalisateurs d’Asie du Sud… Des créatifs du monde entier prêtent leurs voix aux campagnes d’Amnesty International pour mettre un terme aux violations des droits humains.

Le groupe écossais Chvrches soutient Amnesty en tournée, en partenariat avec Plus1.

La créativité des artistes a servi les campagnes d’Amnesty International en faveur des droits humains, depuis la création du mouvement il y a plus de 50 ans

La chanteuse folk, compositrice et militante américaine Joan Baez a joué un rôle primordial dans la création de la section américaine d’Amnesty dans les années 1970.
Les bénéfices de la comédie culte des Monty Python, The Secret Policeman’s Ball, perdurent à ce jour.
Yoko Ono a cédé à Amnesty International les droits d’enregistrement de reprises des chansons de la période post-Beatles de John Lennon en 2004 pour l’album Instant Karma
Yoko Ono a cédé à Amnesty International les droits d’enregistrement de reprises des chansons de la période post-Beatles de John Lennon en 2004 pour l’album Instant Karma.
© Edu Bayer
Des installations récentes d’Ai Weiwei représentent des prisonniers d’opinion.
Vic Muniz crée et donne ses portraits d’un mineur victime de la peine capitale.

Amnesty International se mobilise sans relâche en faveur de la liberté de parole et d’expression des artistes dans le monde entier.

Elle a contribué à susciter l’attention internationale autour d’artistes comme le musicien nigérian légendaire Fela Kuti ou le groupe punk russe Pussy Riot, que leurs gouvernements avaient cherché à réduire au silence, et qui ont pu recouvrer la liberté.

Aujourd’hui, alors que le mouvement de défenseurs des droits humains continue de se développer en Afrique, en Asie-Pacifique, en Europe centrale et de l’Est, en Amérique latine et au Moyen-Orient, Art pour Amnesty demande à des artistes de la scène internationale de participer à son action à l’ère du numérique.

Art pour Amnesty propose un programme élargi de projets et d’événements, notamment le prestigieux prix Ambassadeur de la conscience d’Amnesty International,décerné à des personnes qui ont défendu de manière remarquable la cause des droits humains par leur travail, tout au long de leur vie.


Nous rendons hommage à la créativité qui est en chaque être humain et saluons toutes les expressions artistiques rapprochant les citoyens du monde qui font de l’injustice une affaire personnelle.

© Amnesty International
© Amnesty International (Photo: Ricardo Ramírez Arriola)
© Charles Devoyer
© Michael Zumstein (Agence Vu') /AI

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION EST L’UN DES FONDEMENTS DE LA CONDITION HUMAINE ; ELLE DOIT ÊTRE VALORISÉE, RESPECTÉE ET PROTÉGÉE PAR TOUS.

Ai Weiwei