Burundi. Priorités pour le nouveau gouvernement en matière de droits humains

Après l’élection du candidat du parti au pouvoir, le Conseil national pour la défense de la démocratie – Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), à l’issue du scrutin présidentiel de mai 2020, le décès soudain du président sortant Pierre Nkurunziza en juin, l’investiture du président Evariste Ndayishimiye et la formation d’un nouveau gouvernement, le Burundi traverse un période de transition. Au cours du troisième mandat de Pierre Nkurunziza, qui s’est déroulé de 2015 à 2020, et de la période qui l’a immédiatement précédé, le respect des droits humains a rapidement régressé

Elegir un idioma para ver el informe

Descargar PDF