Italie/États-Unis. La Cour suprême ordonne que soient rejugés d'anciens hauts responsables des services secrets italiens et confirme toutes les condamnations prononcées dans l'affaire de l'enlèvement d'Abou Omar

De Amnesty International, , Índice: EUR 30/015/2012

Amnesty International a salué l'arrêt rendu par la Cour suprême italienne (Cour de cassation) le 19 septembre dans l'affaire concernant l'enlèvement illégal à Milan, en février 2003, d'Usama Mostafa Hassan Nasr (plus connu sous le nom d'Abou Omar), qui a ensuite été transféré par l'Agence centrale du renseignement (CIA) en Égypte, où il aurait été torturé. Cette décision marque un pas en avant majeur dans la lutte contre l'impunité pour les violations des droits humains – enlèvements et transferts illégaux, détentions secrètes, disparitions forcées, torture et mauvais traitements notamment – commises dans le cadre des programmes de « restitutions » et de détentions secrètes menés par les États-Unis.

Selecciona un idioma para ver el informe