06 December 2013
Hakan Yaman - Battu, brûlé et laissé pour mort

Le 3 juin 2013, Hakan Yaman rentrait du travail à Istanbul lorsqu'il s'est retrouvé dans une manifestation publique contre la violence policière au parc Gezi. Il a expliqué qu'il a subi très vite une attaque brutale des policiers.

« J'ai d'abord été aspergé par un canon à eau. Ensuite, j'ai reçu une grenade lacrymogène au niveau de l'estomac et je suis tombé. Ensuite, cinq policiers ont commencé à me frapper à la tête. L'un d'eux m'a crevé l'œil. À ce stade, je suis resté étendu sur le sol, sans plus bouger. J'ai entendu l'un des policiers dire 'celui-ci a son compte. Finissons-en'. Ils m'ont traîné sur 10-20 mètres environ et m'ont jeté dans un feu. Ils sont partis, et je me suis alors traîné hors du feu ».

Hakan Yaman a perdu un œil et 80 % de sa vision pour l'œil qui lui reste. Il a subi une fracture du crâne, d'autres fractures et des brûlures au deuxième degré. Il a porté plainte au pénal.

649
Actions taken

Take Action

Campaign has expiredMerci de votre appui, cette action est maintenant fermée.
653,679
Total Actions taken
by people like you