• Research

TANZANIE. LES RÉFUGIÉS BURUNDAIS DOIVENT CONTINUER À ÊTRE PROTÉGÉS

, Index number: AFR 56/1007/2019

Après l’annonce faite par les gouvernements de Tanzanie et du Burundi d’un plan pour accélérer le rapatriement de citoyens burundais à raison de 2000 personnes par semaine, Amnesty International a appelé toutes les parties concernées à veiller à ce que tous les retours soient véritablement volontaires et qu’ils se déroulent en toute sécurité et dans la dignité. Compte tenu des graves violations des droits humains et des actes de répression, qui persistent au Burundi à l’égard d’opposants supposés au gouvernement depuis les dernières élections, et dans la perspective des élections de 2020

Choose a language to view report