• Research

Mali: Procès Sanogo : un recours à la loi d’entente nationale qui envoie un mauvais signal aux victimes

, Index number: AFR 37/3877/2021

Bamako-Dakar-Paris-Québec, le 19 mars 2021- Nos organisations déplorent l’arrêt des procédures à l’endroit du général Amadou Haya Sanogo, chef de la junte militaire qui a mené le coup d’État en 2012. La décision concerne également 17 autres individus accusés d’enlèvement, d’assassinat et de complicité d’enlèvement et d’assassinat dans ce qui est communément appelé l’« affaire des bérets rouges ». Cette décision, qui ne constitue qu’une application de la loi d’entente nationale, est une parfaite illustration des conséquences de cette loi.

View report in French