Mexique: Danger pour les droits des victimes de féminicide

Le 15 novembre 2022, le procureur général de l’État de Mexico a annulé les excuses publiques qui devaient être présentées à des familles de victimes de féminicide et de disparition, marquant ainsi un retour en arrière. Amnesty International exhorte le ministère public de l’État de Mexico à présenter des excuses publiques et à garantir pleinement les droits des victimes et de leur famille à la justice et à des réparations pour l’ensemble du préjudice subi.

اختيار لغة لعرض التقرير

تنزيل PDF