Recherches

Madagascar: Surpopulation à la prison de Tsiafahy : prévenus et condamnés vivent « en enfer »

Index Number: AFR 35/7879/2018

Les autorités malgaches doivent cesser immédiatement d’envoyer des détenus en détention provisoire à la prison de haute sécurité de Tsiafahy, décongestionner cet établissement et améliorer nettement les conditions de détention, a déclaré Amnesty International le 12 février 2018. En octobre 2017, la population carcérale s’élevait à 988 prisonniers, soit trois fois la capacité d’accueil de cette prison, dont près de la moitié étaient dans l’attente de leur procès, parfois depuis des années.

اختيار لغة لعرض التقرير

تنزيل PDF

  • English
  • French
تنزيل PDF