Côte d'Ivoire. Le procureur de la CPI doit enquêter sur les plus graves crimes commis depuis 2002

بقلم Amnesty International, , رقم الوثيقة: AFR 31/010/2011

Amnesty International salue la décision annoncée lundi 3 octobre par la Chambre préliminaire de la Cour pénale internationale (CPI) autorisant le procureur de cette instance à ouvrir une enquête sur les crimes de droit international perpétrés en Côte d'Ivoire depuis la crise post-électorale qui a débuté à la fin novembre 2010.En particulier, l'organisation se félicite de la décision de demander au procureur de présenter des informations à la Chambre préliminaire dans un délai d'un mois pour les faits potentiellement concernés ayant eu lieu entre 2002 et novembre 2010, période pendant laquelle certains des plus graves crimes ont été commis.

اختر لغة لاستعراض التقرير