Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

30 août 2012

Forum urbain mondial : les dirigeants exhortés à mettre fin aux expulsions forcées

Forum urbain mondial : les dirigeants exhortés à mettre fin aux expulsions forcées
Dans des villes du monde entier des millions de gens vivent dans des conditions précaires, dans des bidonvilles et des quartiers informels.

Dans des villes du monde entier des millions de gens vivent dans des conditions précaires, dans des bidonvilles et des quartiers informels.

© AP/PA Photo/Khalil Senosi


Des millions de personnes continuent d'habiter dans des logements inadaptés, sans accès à l'eau potable, à des installations sanitaires et à d'autres services essentiels, situés dans des bidonvilles et des quartiers informels à travers le monde.
Source: 
Malavika Vartak, coordinatrice de la politique sur les bidonvilles à Amnesty International

Mettre fin aux expulsions forcées et respecter le droit au logement doit faire partie des priorités des autorités de plus de 100 pays qui sont sur le point de se rassembler à Naples, en Italie, pour le sixième Forum urbain mondial, a déclaré Amnesty International le 30 août 2012.

Les discussions concernant le « futur urbain » lors de ce colloque d'une semaine, du 1er au 7 septembre, doivent comprendre des projets pour résoudre les problèmes auxquels font face des millions de personnes vivant dans des conditions inadéquates dans des bidonvilles et des quartiers informels à travers le monde, a ajouté l'organisation.

« Des millions de personnes continuent d'habiter dans des logements inadaptés, sans accès à l'eau potable, à des installations sanitaires et à d'autres services essentiels, situés dans des bidonvilles et des quartiers informels à travers le monde. En outre, elles risquent d'être chassées de façon illégale et de perdre ainsi leurs biens, leurs liens avec leurs familles, ainsi que leur accès à un travail, à l'éducation et à des soins médicaux », a affirmé Malavika Vartak, coordinatrice de la politique sur les bidonvilles à Amnesty International.

« Ces graves atteintes au droit à un logement convenable, que ce soit dans des villes riches ou pauvres, sont la source d'une crise à laquelle les gouvernements doivent faire face pour réellement assurer un futur urbain. »

Le Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) a instauré le Forum urbain mondial en 2002 pour discuter des conséquences de l'urbanisation rapide sur les populations, les villes, l'économie, les changements climatiques et les politiques.

Une délégation d'Amnesty International sera présente pendant ce Forum pour attirer l'attention sur l'injustice des expulsions forcées et l'obligation des autorités nationales et locales de respecter le droit à un logement convenable.

« Il est plutôt ironique que le Forum ait lieu en Italie, un pays qui se distingue depuis des années par les expulsions forcées de Roms et la discrimination dont ceux-ci sont victimes », a déclaré Matteo de Bellis, chargé de campagne pour l'Italie à Amnesty International.

« Le gouvernement italien a employé des ressources importantes pour accueillir cet événement et pourtant, il omet de respecter, de protéger et de garantir le droit de ces personnes, hommes, femmes et enfants, à un logement convenable. »

Jeremiah Makori, qui vit dans un bidonville au Kenya, fera partie de la délégation d'Amnesty International.

Originaire du bidonville de Deep Sea, dans la banlieue de Nairobi, la capitale kenyane, cet homme risque actuellement d'être expulsé de force pour faire place à un réseau routier financé par l'Union européenne. Si les autorités procèdent à cette expulsion sans mettre en place les garanties légales nécessaires, il s'agira d'une expulsion forcée et la famille de Jeremiah Makori ainsi que 12 000 de ses voisins se retrouveront sans abri et sans ressources.

« Nous travaillons dur, et nous vivons dans ce bidonville car rien d'autre n'est abordable. Nous sommes installés là depuis des générations mais le gouvernement ignore nos droits. Mettre des gens à la rue pour pouvoir construire une route ne mène pas au "développement", mais à la misère. Mais si le gouvernement collaborait avec nous, la ville entière en bénéficierait davantage », explique Jeremiah Makori.

Lors du Forum urbain mondial, Amnesty International organisera plusieurs événements pour réclamer la fin des expulsions forcées, notamment une action publique à l'entrée du bâtiment où se déroulera le Forum à Naples, une conférence de presse pour présenter un guide concernant les expulsions forcées, Connaissez vos obligations, ainsi qu'une visite au campement de Tor de' Cenci à Rome, où des journalistes kenyans rencontreront des Roms risquant d'être chassés de chez eux.

Thème

Exigeons la dignité 
Droits économiques, sociaux et culturels 
Organisations internationales 
Roma Rights 

Pays

Italie 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

Campagnes

Exigeons la dignité 

Suivre #DemandDignity @amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

09 octobre 2014

Le président tchadien Idriss Déby a été mis en garde au sujet du projet de loi homophobe actuellement examiné par le Parlement : son adoption constituerait une violation... Pour en savoir plus »

04 octobre 2014

Les États-Unis sont quasiment le seul pays du monde à incarcérer des milliers de prisonniers en isolement cellulaire pendant de longues périodes ou pour une durée indéterminée... Pour en savoir plus »

23 septembre 2014

Le commerce, la fabrication et l’exportation des instruments de torture par des entreprises chinoises, en plein essor, alimentent les violations des droits humains en Afrique... Pour en savoir plus »

20 octobre 2014

Des dizaines de familles se retrouveront à la rue si les autorités françaises procèdent à l’évacuation prévue cette semaine d’un campement rom installé dans une banlieue de... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »