Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

8 octobre 2012

Des leçons bien retenues – Un nouveau guide pour l'éducation aux droits humains dans le monde

Des leçons bien retenues – Un nouveau guide pour l'éducation aux droits humains dans le monde
Des dizaines d'écoles dans le monde, comme ce lycée au Ghana, sont désormais des Écoles amies des droits humains.

Des dizaines d'écoles dans le monde, comme ce lycée au Ghana, sont désormais des Écoles amies des droits humains.

© Amnesty International


L'éducation aux droits humains est une pratique participative qui vise à donner les moyens d'agir aux individus et aux populations, en les aidant à acquérir les connaissances, les attitudes, les valeurs et les compétences dont ils ont besoin pour jouir de leurs droits et les exercer, et pour respecter et faire respecter les droits d'autrui.
Source: 
Sneh Aurora, responsable du projet Éducation aux droits humains à Amnesty International

Les élèves du lycée d'Accra, un établissement de la capitale ghanéenne, n'ont peut-être pas conscience d'être des précurseurs dans le domaine de l'éducation au niveau mondial.

Et pourtant, après s'être rendu dans leur lycée l'année dernière, John Atta Mills, l'ancien président ghanéen aujourd'hui décédé, qui a aussi été enseignant, s'était déclaré impressionné par l'intégration efficace des droits humains dans la vie scolaire.

L'établissement s'efforce de renforcer les capacités de toute la communauté scolaire en soutenant un environnement démocratique, des méthodes d'enseignement innovantes et une citoyenneté responsable. Les élèves savent qu'ils ont les moyens d'agir par l'intermédiaire d'un conseil de délégués des élèves, un lieu où sont débattues des idées nouvelles et où peuvent s'exprimer les préoccupations de chacun.

L'école a intégré la question des droits humains non seulement dans la salle de classe, mais aussi dans ses activités parascolaires et ses associations : il y a par exemple un jardin des droits humains, dont s'occupent les lycéens et les membres du personnel, qui est un lieu où l'on cultive l'ouverture, la tolérance et le débat.

Le lycée d'Accra est l'un des établissements scolaires soutenus par le projet Écoles amies des droits humains d'Amnesty International. Un nouveau guide met en lumière les méthodes et les résultats de ce projet, qui rassemble un nombre croissant d'écoles dans le monde.

« L'éducation aux droits humains est une pratique participative qui vise à donner les moyens d'agir aux individus et aux populations, en les aidant à acquérir les connaissances, les attitudes, les valeurs et les compétences dont ils ont besoin pour jouir de leurs droits et les exercer, et pour respecter et faire respecter les droits d'autrui, a déclaré Sneh Aurora, responsable du projet Éducation aux droits humains à Amnesty International.

« Ce nouveau guide contient des suggestions pratiques pour aider les écoles du monde entier à intégrer de manière stable les droits humains dans leurs programmes, leurs méthodes d'enseignement et l'environnement éducatif au sens large, pour obtenir un impact durable non seulement sur les élèves, mais aussi sur leur entourage. »

Devenir une École amie des droits humains. Un guide pour les écoles à travers le monde, présente 10 Principes généraux régissant les Écoles amies des droits humains qui peuvent être intégrés dans quatre domaines clés de la vie scolaire – la gouvernance, les relations, les activités scolaires et parascolaires et l'environnement scolaire général.

Le guide s'accompagne d'une Panoplie d'outils pour l'éducation aux droits humains.

Pour Amnesty International, les Écoles amies des droits humains sont des lieux où les droits humains sont au cœur de l'expérience éducative et présents dans tous les principaux aspects de la vie scolaire.

Ce sont des lieux d'intégration, où chacun est encouragé à participer, quels que soient sa situation ou son rôle, et où l'on célèbre la diversité culturelle.

Intégrer les droits humains dans l'éducation

Amnesty International a élaboré le projet Écoles amies des droits humains en 2009, dans le cadre du Programme mondial des Nations unies d'éducation dans le domaine des droits de l'homme.

La première phase de ce programme (2005-2009) – axée sur l'enseignement primaire et secondaire à travers le monde – prônait une approche globale de l'éducation aux droits humains, encourageant les États à inciter les écoles à enseigner les droits humains, mais aussi à veiller à ce que les établissements soient gérés dans le respect des valeurs et principes des droits humains. Une seconde phase, axée sur l'enseignement supérieur, a débuté en 2010.

« Cette initiative d'éducation aux droits humains se fonde sur le principe que chacun a le droit de détenir, de rechercher et de recevoir des informations sur l'ensemble des droits humains et des libertés fondamentales et doit avoir accès à l'éducation et à la formation aux droits humains », a déclaré Sneh Aurora. Quinze écoles, dans 14 pays au total, répartis dans toutes les régions du monde, ont participé à la phase pilote du projet Écoles amies des droits humains d'Amnesty International, de septembre 2009 à juillet 2011.

Comme le projet implique désormais un plus grand nombre d'établissements et s'étend à de nouveaux pays, l'organisation a vu dans l'élaboration de ce nouveau guide la possibilité de regrouper les leçons et expériences acquises jusqu'alors, de les examiner et de les partager, pour continuer d'accompagner les écoles qui veulent devenir amies des droits humains.

Thème

Conflit armé 

FICHE

Devenir une école amie des droits humains. Un guide pour les écoles à travers le monde

Télécharger :


Ce document est également disponible en :

Anglais
Espagnol

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »