Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

6 janvier 2012

Un étudiant bahreïnite affirme avoir été torturé

Un étudiant bahreïnite affirme avoir été torturé
Les manifestations qui se sont déroulées à Manama cette année appelaient à l'adoption de réformes d'une grande ampleur.

Les manifestations qui se sont déroulées à Manama cette année appelaient à l'adoption de réformes d'une grande ampleur.

© Amnesty International


Plus les cas révoltants de violations des droits humains comme celui-ci s'accumulent, plus les promesses de réforme des autorités bahreïnites semblent vaines
Source: 
Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International

Les informations toutes récentes selon lesquelles un étudiant de 18 ans aurait été torturé en détention portent un nouveau coup aux promesses de réforme faites par les autorités bahreïnites, a déclaré Amnesty International vendredi 6 janvier.

Des policiers aurait torturé Hassan'Oun, en le frappant et en le menaçant de viol après son arrestation à Manama le 3 janvier.

« Plus les cas révoltants de violations des droits humains comme celui-ci s'accumulent, plus les promesses de réforme des autorités bahreïnites semblent vaines », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

La famille de Hassan ‘Oun a indiqué à Amnesty international que le jeune homme avait été interrogé sur des contacts qu'il avait pris avec le Centre bahreïnite pour les droits humains.

L'étudiant avait fait état au Centre des tortures dont il avait fait l'objet lors d'une précédente arrestation en 2011 après avoir participé à des manifestations anti-gouvernementales.

« Nous sommes préoccupés par le fait que Hassan ‘Oun ait été pris pour cible pour avoir osé signaler des violences policières », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui.

Selon des membres de sa famille, Hassan ‘Oun aurait dit à son avocat que des policiers l'avaient contraint à rester debout pendant environ 11 heures et qu'il avait été frappé sur la plante des pieds avec un tuyau et menacé de viol.

L'avocat de Hassan ‘Oun et d'autres témoins auraient vu des traces de torture sur son corps ; et une de ses jambes serait tuméfiée.

« Ces allégations de torture doivent immédiatement faire l'objet d'une enquête, a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui. Si Hassan ‘Oun est détenu uniquement en raison de ses activités pacifiques, il doit être libéré immédiatement. »

Après avoir été détenu dans un poste de police pendant une journée, le jeune homme a été interrogé au Bureau du procureur le 4 janvier, en présence d'un avocat.

Le procureur a prolongé sa détention de 45 jours aux fins de l'enquête pour rassemblement public illégal. Hassan ‘Oun a alors été transféré dans une prison à Manama.

Ses proches n'ont pas été autorités à lui rendre visite ; cependant jeudi 5 janvier ils ont reçu l'autorisation de le voir la semaine prochaine.

Près d'un an après le début des manifestations anti-gouvernementales sur le rond-point de la Perle, de nombreux professionnels de la santé, membres de l'opposition, défenseurs des droits humains, enseignants et autres personnes sont en instance de jugement ou purgent des peines d'emprisonnement.

Le rapport de la Commission d'enquête indépendante de Bahreïn, publié en novembre 2011 et salué par le roi de Bahreïn, critiquait vivement l'attitude des autorités pendant les manifestations, ainsi que les violences dont ont été victimes les manifestants pacifiques au cours des mois suivants.

« Tout nouveau cas de violences contre des manifestants tourne en dérision les conclusions de la Commission, a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui. Les autorités bahreïnites doivent réfréner leurs forces de sécurité pour montrer qu'elles prennent la question des droits humains réellement au sérieux. »

Thème

Militants 
Détention 
Médecine et santé 
Crise Moyen-Orient et Afrique du Nord 
Torture et mauvais traitements 

Pays

Bahreïn 

Région ou pays

Moyen-Orient et Afrique du Nord 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

24 novembre 2014

Le Groupe Forrest International, compagnie minière belge, n’a pas cessé de mentir à propos de la démolition au bulldozer de centaines d’habitations en République démocratique... Pour en savoir plus »

26 novembre 2014

En 2010, Rogelio Amaya a été arrêté par des policiers et contraint sous la torture à "avouer" un crime. Son histoire est un exemple choquant de l'usage généralisé de la torture... Pour en savoir plus »

23 septembre 2014

Le commerce, la fabrication et l’exportation des instruments de torture par des entreprises chinoises, en plein essor, alimentent les violations des droits humains en Afrique... Pour en savoir plus »

20 octobre 2014

Des dizaines de familles se retrouveront à la rue si les autorités françaises procèdent à l’évacuation prévue cette semaine d’un campement rom installé dans une banlieue de... Pour en savoir plus »

05 novembre 2014

Les forces israéliennes ont tué des dizaines de civils palestiniens dans des attaques parfois constitutives de crimes de guerre menées contre des habitations abritant des... Pour en savoir plus »