Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

29 novembre 2011

L'Azerbaïdjan ne rend toujours pas justice à Jabbar Savalan

L'Azerbaïdjan ne rend toujours pas justice à Jabbar Savalan
La Cour suprême d'Azerbaïdjan a confirmé la condamnation du militant politique Jabbar Savalan.

La Cour suprême d'Azerbaïdjan a confirmé la condamnation du militant politique Jabbar Savalan.

© DR


Les tribunaux de l'Azerbaïdjan ont montré une nouvelle fois que l'état de droit n'existe pas dans ce pays lorsque des intérêts politiques sont en jeu.
Source: 
John Dalhuisen, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International
Date: 
Ma, 29/11/2011

Amnesty International réitère sa demande en faveur de la libération immédiate de Jabbar Savalan après la décision rendue mardi 29 novembre par la Cour suprême d'Azerbaïdjan, qui a confirmé la condamnation de ce militant politique âgé de 20 ans.

« Les tribunaux de l'Azerbaïdjan ont montré une nouvelle fois que l'état de droit n'existe pas dans ce pays lorsque des intérêts politiques sont en jeu », a souligné John Dalhuisen, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

Le 4 mai 2011, Jabbar Savalan a été condamné à deux ans et demi d'emprisonnement après avoir utilisé Facebook pour appeler à des manifestations contre le gouvernement. Il a été jugé sur la base d'accusations de détention de stupéfiants qu'Amnesty International estime fabriquées de toutes pièces.

Il a été déclaré coupable malgré une analyse sanguine prouvant qu'il n'avait pas consommé de drogue et des allégations crédibles selon lesquelles les policiers auraient placé sur lui les 0,74 g de marijuana qu'ils affirment avoir trouvé dans ses vêtements au poste de police de Sumgaït.

À la suite de la décision prise par la Cour suprême de confirmer le jugement de Jabbar Savalan, Assabali Moustafaïev, l'un de ses avocats, a déclaré à Amnesty International :

« Nous avions encore un petit espoir que la Cour suprême rende justice, mais sa décision n'est pas surprenante. À présent, nous n'avons pas d'autre choix que de soumettre son cas à la Cour européenne des droits de l'homme, et nous le ferons dès que possible. »

Jabbar Savalan fait partie des 17 prisonniers d'opinion actuellement derrière les barreaux en Azerbaïdjan, à la suite de la répression menée par les autorités contre des manifestations pacifiques en mars et avril 2011. Amnesty International utilise son cas pour attirer l'attention de la communauté internationale sur les violations des droits humains dans ce pays à l'occasion de son Marathon des lettres 2011.

Du 3 au 17 décembre, des centaines de milliers de personnes dans le monde se mobiliseront en faveur de Jabbar Savalan dans le cadre du Marathon des lettres organisé comme chaque année par l'organisation. Des habitants de plus de 70 pays écriront des lettres, signeront des pétitions, enverront des SMS et agiront en ligne pour demander que ses droits soient respectés.

« Le mois dernier, l'Azerbaïdjan a été élu au Conseil de sécurité des Nations unies et l'an prochain il accueillera le concours Eurovision de la chanson, regardé par environ 125 millions de personnes chaque année. Les projecteurs étant braqués sur l'Azerbaïdjan, il est grand temps que son gouvernement prenne au sérieux ses obligations internationales en matière de droits humains, a ajouté John Dalhuisen.

« Les autorités doivent libérer immédiatement Jabbar Savalan et les 16 autres prisonniers d'opinion actuellement derrière les barreaux. »

Thème

Militants 
Liberté d'expression 

Pays

Azerbaïdjan 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 janvier 2015

Dans un rapport rendu public jeudi 15 janvier, Amnesty International appelle les autorités de transition du Burkina Faso à ouvrir une enquête sur l’utilisation d’une force... Pour en savoir plus »

12 janvier 2015

Un nouveau rapport d’Amnesty International décrit le manque tragique de progrès réalisés dans la reconstruction du pays depuis le tremblement de terre de 2010, il y a cinq ans... Pour en savoir plus »

26 janvier 2015

Dans un lieu de détention secret de la province de Laguna, située au sud de la capitale Manille, la Commission a découvert une roue multicolore, inspirée de la Roue de la... Pour en savoir plus »

16 janvier 2015

Au moins 69 arrestations se sont succédé en France cette semaine, les prévenus comparaissant pour « apologie du terrorisme », infraction dont la définition reste vague. Le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »