Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

18 avril 2013

Afghanistan : du personnel médical tué lors d'une attaque

Afghanistan : du personnel médical tué lors d'une attaque
Le personnel médical et humanitaire est en danger en Afghanistan.

Le personnel médical et humanitaire est en danger en Afghanistan.

© Amnesty International


Les attaques menées par une quelconque partie au conflit contre le personnel, les unités et moyens de transport médicaux constituent une violation du droit international humanitaire. Une attaque intentionnelle sur ces personnes ou moyens constitue un crime de guerre.
Source: 
Horia Mosadiq, chercheuse sur l'Afghanistan pour Amnesty International

Le personnel médical doit être respecté et protégé, a déclaré Amnesty International après la mort de deux employés de la Société du Croissant rouge afghane (ARCS), à la suite d'une attaque.

Un autre employé de l'ARCS a été blessé au cours de cette attaque, qui a eu lieu mardi dans le district de la province de Jawzjan (Khanaqah). Les personnes visées étaient clairement identifiées comme appartenant à l'ARCS.

« Le personnel médical et les travailleurs humanitaires sont régulièrement attaqués en Afghanistan », a déclaré Horia Mosadiq, chercheuse sur l'Afghanistan pour Amnesty International.

« Les attaques menées par une quelconque partie au conflit contre le personnel, les unités et moyens de transport médicaux constituent une violation du droit international humanitaire. Une attaque intentionnelle sur ces personnes ou moyens constitue un crime de guerre. »

Les employés de l'ARCS ont été attaqués vers 17H00 alors qu'ils revenaient de Sheberghan.

Entre 40 et 60 balles ont été tirées sur leur véhicule depuis une dizaine de mètres. Les véhicules de l'ARCS, à cette distance, sont clairement identifiables.

Le conducteur, Mohammad Najibullah, âgé de 45 ans, et le responsable de la santé, Sayed Hazrat, âgé de 32 ans, ont été tués.

Le médecin et le pharmacien se sont enfuis. Ils ont été pourchassés par des hommes armés. Le médecin a été grièvement blessé.

Cet attentat n’a pas été revendiqué.

« Le gouvernement afghan, les forces internationales de l'ISAF/OTAN, les groupes armés insurgés, notamment talibans, ont l'obligation de respecter et de protéger le personnel médical et les travailleurs humanitaires en Afghanistan. »

L'an dernier, l'ANSO (Afghanistan NGO Safety Office) a recensé près de 164 attaques concernant des travailleurs des ONG, personnel médical inclus, en Afghanistan (meurtres, enlèvements et autres attaques).

En janvier 2013, une responsable sanitaire a été enlevée et tuée. On a retrouvé son corps pendu à un arbre à Maidam, une province de Wardak. Les résidents locaux et divers fonctionnaires ont incriminé les talibans, mais les talibans n'ont pas revendiqué la responsabilité de cet assassinat.

Une autre personne a été abattue dans la province de Kapisa (au nord-est de l'Afghanistan) en décembre 2012.

Une étudiante bénévole travaillant sur un programme de vaccination contre la poliomyélite a été abattue également. Avec six balles dans le ventre, elle est morte plus tard à l'hôpital. Elle avait survécu à une tentative d'assassinat la veille. Les talibans ont nié toute responsabilité dans l'attaque.

« L'Afghanistan présente encore les pires indicateurs de santé dans le monde. Les pauvres manquent toujours d'accès aux soins. Les attaques ciblées et l'insécurité qui en résulte entravent le travail des humanitaires et du personnel médical dans le pays. Le gouvernement afghan et la FIAS/OTAN doivent renforcer la protection de ces personnes », a déclaré Horia Mosadiq.

« Le gouvernement afghan doit immédiatement enquêter sur les meurtres de deux travailleurs humanitaires du Croissant-Rouge afghan et traduire les responsables de cette attaque en justice.  »

Pays

Afghanistan 

Région ou pays

Asie - Pacifique 

Thème

Conflit armé 
Groupes armés 
Exécutions extrajudiciaires et autres homicides illégaux 

Suivre #afghanistan @amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 janvier 2015

Dans un rapport rendu public jeudi 15 janvier, Amnesty International appelle les autorités de transition du Burkina Faso à ouvrir une enquête sur l’utilisation d’une force... Pour en savoir plus »

12 janvier 2015

Un nouveau rapport d’Amnesty International décrit le manque tragique de progrès réalisés dans la reconstruction du pays depuis le tremblement de terre de 2010, il y a cinq ans... Pour en savoir plus »

26 janvier 2015

Dans un lieu de détention secret de la province de Laguna, située au sud de la capitale Manille, la Commission a découvert une roue multicolore, inspirée de la Roue de la... Pour en savoir plus »

16 janvier 2015

Au moins 69 arrestations se sont succédé en France cette semaine, les prévenus comparaissant pour « apologie du terrorisme », infraction dont la définition reste vague. Le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »