Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

16 novembre 2010

Amnesty International exhorte le Royaume-Uni à faire la lumière sur des violations des droits humains

Amnesty International exhorte le Royaume-Uni à faire la lumière sur des violations des droits humains

Amnesty International demande au Royaume-Uni de révéler toute la vérité sur des violations des droits fondamentaux qui auraient été commises à l'étranger contre plusieurs personnes lors d'opérations de lutte contre le terrorisme, après qu'il eut été indiqué que 16 hommes devaient recevoir une indemnisation à la suite d'une action en justice.

La décision de les indemniser fait suite aux poursuites engagées par six anciens détenus attribuant au Royaume-Uni une responsabilité dans leur détention et dans les actes de torture et autres mauvais traitements qu'ils ont subis.

« L'indemnisation financière peut être une composante importante du processus de réparation auquel ont droit les victimes de graves atteintes aux droits humains. Elle ne constitue cependant qu'une partie de celui-ci », a déclaré Nicola Duckworth, directrice du programme Europe et Asie centrale.

« Il demeure essentiel que toute la vérité soit révélée sur les violations des droits humains et que les États respectent leur obligation consistant à amener les responsables à rendre des comptes ; il ne faut pas que ces devoirs soient ignorés. »

Bisher al Rawi, Jamil el Banna, Richard Belmar, Omar Deghayes, Binyam Mohamed et Martin Mubanga ont engagé des poursuites contre les autorités britanniques.

Ils ont intenté une action en réparation en relation avec le rôle joué par le gouvernement dans les violations des droits fondamentaux dont ils ont été victimes, lorsqu'ils ont fait l'objet de transferts illégaux (« restitutions ») et été incarcérés dans divers lieux, dont Guantánamo Bay.

Selon certaines informations relayées par les médias, le gouvernement a décidé de leur verser des dédommagements afin d'éviter toute divulgation concernant les activités des services de renseignement lors de procès impliquant d'anciens détenus.

Les avocats agissant pour le compte du gouvernement britannique s'efforcent régulièrement d'empêcher la divulgation d'informations dans ce domaine, et avaient demandé le huis clos pour que la justice puisse procéder à l'examen de documents secrets présentés par les autorités britanniques lors de séances non ouvertes au public.

« Jusqu'à présent, la réalisation du droit à la justice de ces anciens détenus a été entravée à de multiples reprises par les efforts déployés par le gouvernement britannique afin d'empêcher que certains éléments de preuve en relation avec leurs allégations ne soient révélés », a ajouté Nicola Duckworth.

« Une commission d'enquête qui sera chargée d'établir la vérité sur ce qui s'est passé doit être créée ».

Amnesty International ne prend pas position concernant la question de savoir si les paiements spécifiques annoncés dans ces affaires sont adaptés ou non.

Pour en savoir plus :

Les gouvernements européens doivent rendre justice aux victimes des programmes de la CIA (rapport, 15 novembre 2010)

Thème

Groupes armés 
Détention 
Disparitions et enlèvements 
Torture et mauvais traitements 

Pays

Royaume-Uni 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

09 avril 2014

Une vue d'ensemble de la crise des droits humains de dimension historique qui secoue actuellement la République centrafricaine.

Pour en savoir plus »
04 mars 2014

Quand Brent Miller a été tué dans la prison de Louisiane où il travaillait, ni Teenie, son épouse, ni ses autres proches ne s’imaginaient qu’ils se retrouveraient mêlés à une... Pour en savoir plus »

27 mars 2014

Les tribunaux japonais ont enfin entendu raison et ordonné la tenue d’un nouveau procès pour un prisonnier qui a passé plus de 40 ans... Pour en savoir plus »

08 avril 2014

Attaques, discrimination, expulsions violentes, privation de logement et extrême pauvreté. La vie des 20 000 Roms de France – dont la plupart sont des migrants – est... Pour en savoir plus »

14 avril 2014

Les restrictions croissantes à la liberté d’expression imposées en cette période préélectorale en Algérie font apparaître des failles choquantes dans le bilan global des droits... Pour en savoir plus »