Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

11 janvier 2010

La Turquie doit libérer un objecteur de conscience

La Turquie doit libérer un objecteur de conscience
Amnesty International a exhorté les autorités turques à libérer un objecteur de conscience qui a été arrêté parce qu'il refusait d'accomplir son service militaire pour des motifs religieux.

Enver Aydemir a indiqué à son avocat qu'il avait été frappé à coups de matraque dans la prison militaire de Maltepe car il avait refusé de porter un uniforme militaire à son arrivée, le 24 décembre 2009, et que le lendemain matin il avait été forcé à revêtir cette tenue et battu à nouveau par le responsable de la prison.

Il a entamé une grève de la faim en signe de protestation, mais a alors été emmené à l'infirmerie et placé sous perfusion contre sa volonté.

« Enver Aydemir est un prisonnier d'opinion, et il doit être libéré immédiatement et sans condition, a déclaré Halya Gowan, directrice du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

« Les autorités turques doivent veiller à ce qu'il ne soit pas soumis à la torture ou à d'autres mauvais traitements, et à ce qu'une enquête indépendante soit menée sans délai sur ses allégations de mauvais traitements. »

Le 28 décembre, l'avocat d'Enver Aydemir a officiellement porté plainte auprès du procureur au sujet du traitement infligé à ce dernier, et il a demandé qu'il bénéficie de toute urgence de soins médicaux. Il a expliqué à Amnesty International que son client avait dû subir un « test psychiatrique » au lieu d'être soigné.

Un petit nombre d'objecteurs de conscience soumis à des tests similaires ont fait l'objet d'un rapport ayant conclu qu'ils présentaient un « grave trouble de la personnalité antisociale », et qu'ils étaient par conséquent « inaptes au service militaire en temps de paix comme en temps de guerre ».

Amnesty International est préoccupée par le fait que ces rapports sont établis non pas en raison d'un trouble psychologique constaté chez ces personnes, mais à cause de leur insistance à faire reconnaître leur statut d'objecteur de conscience.

La Turquie ne reconnaît pas le droit à l'objection de conscience, alors qu'elle est tenue de reconnaître ce droit aux termes du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, et elle ne prévoit aucun service civil de remplacement.

Les objecteurs de conscience qui expriment publiquement leur refus d'effectuer leur service militaire font l'objet de poursuites pénales et encourent jusqu'à trois ans d'emprisonnement.

Une fois libérés, ils reçoivent souvent un nouvel ordre d'incorporation et la procédure se répète. Cela aboutit à ce que la Cour européenne des droits de l'homme appelle la « mort civile » des objecteurs de conscience qui sont à plusieurs reprises poursuivis en justice et condamné pour avoir refusé d'accomplir le service militaire.

Enver Aydemir s'est déclaré objecteur de conscience en 2007. Il a cependant été envoyé, contre son gré, au service militaire, et il a été incarcéré une semaine plus tard dans la prison militaire d'Eskişehir.

En octobre de la même année il a comparu devant un tribunal militaire et a été libéré à la condition qu'il aille sans délai et de lui-même effectuer son service militaire.

Après sa libération, il a réitéré son refus d'accomplir son service militaire en invoquant ses convictions religieuses et n'a pas rejoint son unité. Un mandat d'arrêt a alors été délivré contre lui et il a été arrêté le mois dernier.

Enver Aydemir est actuellement détenu dans la prison militaire d'Eskişehir dans l'attente de son procès. Il doit comparaître devant un tribunal le 21 janvier pour insubordination et désertion.

Thème

Détention 
Liberté d'expression 
Prisonniers d'opinion 
Torture et mauvais traitements 
Procès et systèmes juridiques 

Pays

Turquie 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 janvier 2015

Dans un rapport rendu public jeudi 15 janvier, Amnesty International appelle les autorités de transition du Burkina Faso à ouvrir une enquête sur l’utilisation d’une force... Pour en savoir plus »

12 janvier 2015

Un nouveau rapport d’Amnesty International décrit le manque tragique de progrès réalisés dans la reconstruction du pays depuis le tremblement de terre de 2010, il y a cinq ans... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
16 janvier 2015

Au moins 69 arrestations se sont succédé en France cette semaine, les prévenus comparaissant pour « apologie du terrorisme », infraction dont la définition reste vague. Le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »