Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

23 septembre 2009

Sierra Leone : des milliers de personnes réunies pour combattre la mortalité maternelle

Sierra Leone : des milliers de personnes réunies pour combattre la mortalité maternelle
Plus de 4 000 personnes se sont rassemblées mardi à Freetown, en Sierra Leone, pour assister au lancement de la campagne d'Amnesty International visant à lutter contre la mortalité maternelle dans le pays.

La secrétaire générale d'Amnesty International, Irene Khan, a déclaré devant la foule qui s'était réunie que la naissance d'un enfant devrait être un très heureux événement « mais dans de nombreux foyers elle peut se transformer en drame ».

« Est-ce inévitable ?, a-t-elle demandé à la foule. Non. On peut l'empêcher. Les femmes ne doivent pas mourir en couches.

« C'est pourquoi nous sommes ici. C'est pourquoi vous êtes ici. Nous voulons des soins médicaux gratuits pour toutes les femmes. »

Le directeur de la section sierra-léonaise d'Amnesty International, Brima Sheriff, a encouragé les personnes présentes à signer une pétition adressée au gouvernement demandant une amélioration des soins de santé liés à la maternité. Il a expliqué qu'Amnesty International va pendant les six prochaines années mener une campagne visant à réduire la mortalité maternelle dans le pays.

Quelques-uns des artistes sierra-léonais les plus en vue sont venus interpréter une chanson qui parle de femmes et de jeunes filles qui ont perdu la vie pendant leur grossesse ou lors de l'accouchement et dont la mort aurait pu être évitée.

Ces artistes ont été rejoints par l'actrice de Nollywood Omotola Jakande Ekeinde, une star du cinéma d'Afrique de l'Ouest, qui aide Amnesty International à attirer l'attention dans la région sur le grave problème en termes de droits humains que représente la mortalité maternelle.

Une pièce jouée par une talentueuse troupe locale a décrit sans complaisance les terribles conséquences qu'entraîne l'arrivée trop tardive de soins médicaux. En Sierra Leone, de nombreuses femmes ne peuvent pas avoir accès à des soins médicaux vitaux car leurs besoins médicaux ne sont pas considérés comme prioritaires et parce que leur famille redoute le coût des soins hospitaliers.

La caravane de la campagne d'Amnesty International – un énorme camion jaune équipé d'une scène – va effectuer une tournée dans le pays pour sensibiliser la population au fait que les décès liés à la maternité sont un problème lié aux droits humains, et pour demander au gouvernement une amélioration des services de santé dans le pays.

Après le lancement de la campagne à Freetown, la caravane va se rendre dans les villes de Kabala, Kambia, Bo et Kenema.

Pour en savoir plus :

Restez informés en consultant le blog livewire.amnesty.org et Twitter (AmnestyOnline). Signez la pétition en faveur de la lutte contre la mortalité maternelle en Sierra Leone (Amnesty International États-Unis).
Sierra Leone : le taux de mortalité maternelle constitue une urgence en matière de droits humains (rapport, 22 septembre 2009)

Thème

Militants 
Exigeons la dignité 
Médecine et santé 
Pauvreté 
Femmes 

Pays

Sierra Leone 

Région ou pays

Afrique 

Campagnes

Exigeons la dignité 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

29 janvier 2015

Le conflit au Nigeria a coûté la vie à des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, dont beaucoup ont été victimes de Boko Haram. Voici ce qu’il faut savoir sur ce groupe... Pour en savoir plus »

12 janvier 2015

Un nouveau rapport d’Amnesty International décrit le manque tragique de progrès réalisés dans la reconstruction du pays depuis le tremblement de terre de 2010, il y a cinq ans... Pour en savoir plus »

26 janvier 2015

Dans un lieu de détention secret de la province de Laguna, située au sud de la capitale Manille, la Commission a découvert une roue multicolore, inspirée de la Roue de la... Pour en savoir plus »

16 janvier 2015

Au moins 69 arrestations se sont succédé en France cette semaine, les prévenus comparaissant pour « apologie du terrorisme », infraction dont la définition reste vague. Le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »