Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

15 juin 2010

L'homme d'affaire suisse emprisonné en Libye a été libéré

L'homme d'affaire suisse emprisonné en Libye a été libéré

Amnesty International salue le retour dans son pays de l'homme d'affaires suisse qui a purgé une peine de quatre mois d'emprisonnement en Libye et qui n'était pas autorisé à quitter ce pays depuis 2008.

Max Göldi a été déclaré coupable en février d'infractions à la législation sur l'immigration motivées par des considérations politiques. Il était alors soumis à une interdiction de voyager en raison d'un contentieux diplomatique entre la Libye et la Suisse provoqué par l'arrestation d'un des fils du chef de l'État libyen Mouammar Kadhafi.

Max Göldi a été libéré mardi dernier et il est arrivé dimanche à l'aéroport de Zurich.

Sa famille a remercié Amnesty International pour le soutien que l'organisation lui a apporté alors qu'il se trouvait piégé en Libye.

« Nous sommes ravis de savoir que Max Göldi a pu retrouver sa famille après presque deux ans de séparation. Max Göldi a subi les conséquences d'une crise diplomatique entre la Suisse et la Libye et a été pris pour cible en raison de sa nationalité, a expliqué Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du Programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

Max Göldi et un autre homme d'affaires suisse, Rachid Hamdani, ont été arrêtés par les autorités libyennes en juillet 2008 à la suite de l'arrestation en Suisse d'un des fils du chef de l'État libyen Mouammar Kadhafi.

Les deux hommes ont ensuite été libérés sous caution et soumis à une interdiction de quitter le pays. Ils ont été arrêtés de nouveau en septembre 2009 et maintenus en détention au secret pendant plus de cinquante jours avant d'être remis en liberté.

Ils sont passés en jugement en février dernier alors qu'ils se trouvaient à l'ambassade de Suisse à Tripoli.

Le 6 février 2010, Max Göldi a été condamné à une peine de quatre mois d'emprisonnement pour avoir, paraît-il, violé la législation relative à l'immigration. Il a également été déclaré coupable d'avoir violé la législation commerciale, et condamné à une amende de 1 000 dinars (environ 600 euros).

Le lendemain, Rachid Hamdani, qui était accusé d'infractions à la législation commerciale, a été disculpé, et il a été autorisé à quitter le pays le 22 février 2010.

Rachid Hamdani avait fait appel de sa condamnation pour infraction à la législation sur l'immigration et avait obtenu gain de cause le 31 janvier 2010.

Les relations entre les deux pays se sont gravement détériorées après l'arrestation par la police suisse d'Hannibal Kadhafi, fils du président libyen Mouammar Kadhafi, et de son épouse, le 15 juillet 2008 à Genève. Les poursuites qui avaient étaient engagées contre Hannibal Kadhafi ont depuis été abandonnées.
 
Les autorités libyennes ont décidé de refuser d'accorder un visa d'entrée à tous les citoyens européens concernés par les Accords de Schengen, décision qui affecte 24 pays en plus de la Suisse.
 
Cette mesure a fait suite à la parution dans un journal très proche de Saïf al Islam Kadhafi, autre fils du dirigeant libyen, d'informations selon lesquelles le gouvernement suisse avait interdit l'entrée sur son territoire à 188 citoyens libyens, dont Mouammar Kadhafi.

En mars 2010, l'UE a publié une déclaration indiquant que les noms des personnes concernées avaient été définitivement effacés de la liste noire, et a présenté des excuses pour les problèmes occasionnés.

Pour en savoir plus :

Libye : un homme d'affaires suisse est incarcéré pour des accusations motivées par des considérations politiques (nouvelle, 23 février 2010)
Libya: Guarantee rights of Swiss nationals caught-up in diplomatic dispute (déclaration publique, 15 décembre 2009)

Thème

Détention 
Prisonniers d'opinion 
Procès et systèmes juridiques 

Pays

Libye 
Suisse 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

10 juillet 2014

Amnesty International rend publics les noms de certaines des personnes soupçonnées d’avoir ordonné ou commis les atrocités qui se déroulent actuellement en République... Pour en savoir plus »

05 juin 2014

Les manifestants descendant dans la rue au Brésil durant la Coupe du monde risquent d’être victimes de violences policières et militaires aveugles, les autorités renforçant les... Pour en savoir plus »

03 juin 2014

Dans la deuxième partie de cette série en deux volets, deux personnes dont le nom figurait sur la liste des « personnes les plus recherchées » en Chine pour leur rôle dans le... Pour en savoir plus »

11 juillet 2014

Sasha, militant pro-ukrainien âgé de 19 ans, a été enlevé par des séparatistes à Louhansk et frappé à maintes reprises pendant 24 heures.

Pour en savoir plus »
07 juillet 2014

La condamnation à 15 ans de prison d’un éminent avocat saoudien, défenseur des droits humains, est un nouveau coup porté au militantisme pacifique et à la liberté d’... Pour en savoir plus »