Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

15 août 2008

Solidarité avec le Zimbabwe à l’approche de la réunion de la SADC

Solidarité avec le Zimbabwe à l’approche de la réunion de la SADC
Près de 80 organisations, dont plusieurs sections africaines d’Amnesty International, ont manifesté conjointement leur solidarité avec le peuple du Zimbabwe. Dans une déclaration à la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), qui se réunit ce week-end en Afrique du Sud, elles ont fait part de leurs préoccupations devant les atteintes aux droits fondamentaux dont les Zimbabwéens continuent à être victimes.

Elles ont déclaré être conscientes que les partis politiques zimbabwéens, la SADC, l’Union africaine et les Nations unies tentent de trouver une solution à la situation politique et économique.

Ces organisations, parmi lesquelles figurent le réseau d’information sur les droits de la personne HURINET (Ouganda), la branche tanzanienne de SAHRiNGON, réseau d’ONG militant en faveur des droits humains en Afrique australe, et le Centre d’assistance juridique (LAC) de Namibie, ont mis l’accent sur les atteintes aux droits humains qui se sont poursuivies après la signature du protocole d'accord par les partis politiques, le 21 juillet. Elles ont souligné que des actes de torture et autres mauvais traitements ainsi que des manœuvres de harcèlement et d’intimidation ont continué à être infligés aux militants politiques et aux défenseurs des droits humains.

« Nous nous inquiétons également du fait que d'importantes questions relatives à la justice et à l'impunité n'ont pas été abordées de manière explicite dans ce protocole d'accord, ce qui laisse à penser qu’elles ne seront pas examinées au cours des discussions entre partis, dit la déclaration commune.

« Nous ajoutons nos voix à celles des dirigeants civils et politiques, des militants et des citoyens ordinaires qui, en nombre croissant, condamnent les événements du Zimbabwe qui ont déjà valu au peuple de ce pays des souffrances incalculables. La perpétuation des violences politiques, la suppression des droits humains essentiels et le manque de gouvernance, qui a directement contribué à l’appauvrissement du peuple du Zimbabwe, doivent être combattus immédiatement.

« Avec un mépris cynique pour les droits inscrits dans la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, le gouvernement actuel a brutalement réprimé toute opposition démocratique et persécuté militants politiques et défenseurs des droits humains. »

Les auteurs de la déclaration demandent aux dirigeants africains à tous les niveaux – panafricain, régional et national – ainsi qu’aux institutions africaines d’exhorter le gouvernement du Zimbabwe à mettre fin sans tarder aux graves violations des droits humains commises dans ce pays, à dénoncer publiquement toute violence politique et à demander qu’il y soit mis fin.

Pour en savoir plus :

Africa stand up for Zimbabwe (déclaration conjointe, 15 août 2008)

Thème

Liberté d'expression 
Torture et mauvais traitements 
Procès et systèmes juridiques 

Pays

Afrique du Sud 
Zimbabwe 

Région ou pays

Afrique 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

18 septembre 2014

Les policiers et les militaires nigérians torturent couramment des hommes, des femmes et des adolescents – parfois âgés de seulement 12 ans – au moyen de diverses méthodes... Pour en savoir plus »

04 septembre 2014

Depuis plusieurs années, Amnesty International enquête et recueille des éléments de preuve sur la torture au Mexique. Voici quelques-uns des faits les plus troublants. 

Pour en savoir plus »
11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

02 septembre 2014

Les poursuites engagées par les autorités turques contre des personnes les ayant critiquées sur Twitter mettent en évidence la profonde hypocrisie du pays hôte du Forum sur la... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »