Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

16 novembre 2010

Singapour condamne un écrivain britannique à une peine d'emprisonnement

Singapour condamne un écrivain britannique à une peine d'emprisonnement

Singapour a porté un grave coup à la liberté d'expression en condamnant Alan Shadrake, écrivain britannique âgé de 76 ans, à une peine d'emprisonnement pour avoir publié un livre critiquant le système judiciaire du pays, a déclaré Amnesty International ce mardi 16 novembre 2010.

Alan Shadrake a été condamné à six semaines d'emprisonnement et à une amende de 50 000 dollars de Singapour (environ 15 400 dollars des États-Unis).

Il a été déclaré coupable d'outrage à la cour pour avoir « offensé l'appareil judiciaire » en raison des allégations mettant en cause le fonctionnement du système judiciaire contenues dans son livre sur l'application de la peine capitale à Singapour.

« Singapour réagit face aux critiques en emprisonnant ses détracteurs, a souligné Sam Zarifi, directeur du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

« La peine prononcée contre Alan Shadrake marque un grave pas en arrière en ce qui concerne la liberté d'expression à Singapour. »

Alan Shadrake a été arrêté à Singapour en juillet 2010 après la sortie de son livre, intitulé Once a Jolly Hangman: Singapore Justice in the Dock [Il était une fois un joyeux bourreau : la justice de Singapour en question].

Alan Shadrake est également poursuivi en vertu de dispositions de la législation pénale relatives à la diffamation, qui ont par le passé été utilisées pour faire taire d'autres détracteurs du gouvernement.

Le rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression a demandé aux États d'abroger toutes les dispositions pénales réprimant la diffamation, au motif que les dispositions non pénales sur la diffamation apportent déjà une protection adéquate.

« En sanctionnant pénalement Alan Shadrake, Singapour a davantage encore attiré l'attention internationale sur son non-respect de la liberté d'expression », a ajouté Sam Zarifi.

Pour en savoir plus :

Singapour déclare l'auteur d'un livre sur la peine de mort coupable (nouvelle, 3 novembre 2010)
Singapour doit remettre en liberté l'auteur d'un livre sur la peine de mort, de nationalité britannique (nouvelle, 18 juillet 2010)

Campagnes

En finir avec la peine de mort 

Thème

Liberté d'expression 
Procès et systèmes juridiques 

Pays

Singapour 

Région ou pays

Asie - Pacifique 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »