Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

15 janvier 2010

Israël libère un deuxième militant palestinien

Israël libère un deuxième militant palestinien
Amnesty International a salué la remise en liberté du défenseur des droits humains palestinien Mohammed Othman. Cependant, l'organisation est préoccupée par le fait que les autorités israéliennes aient assorti cette libération de conditions qui empêcheront cet homme d'exercer ses droits fondamentaux.

Mohammed Othman a été arrêté le 22 septembre 2009. Il revenait alors de Norvège, où il s'était exprimé publiquement au sujet des répercussions négatives du mur/barrière construit par Israël en Cisjordanie occupée.

Incarcéré sans inculpation aux termes d'un ordre de détention administrative, il a été relâché ce mercredi 13 janvier, après avoir versé une caution de 10 000 shekels israéliens (1 900 euros environ).

Mohammed Othman est le deuxième militant palestinien remis en liberté par les autorités palestiniennes cette semaine.

Toutefois, elles ont assorti sa libération des conditions suivantes : il lui est interdit de quitter la Cisjordanie pour une durée indéterminée et il est tenu de se présenter auprès des services de police dès qu'ils le convoquent pour interrogatoire.

« Les conditions dont la libération de Mohammed Othman a été assortie ont manifestement pour but de l'empêcher ou de le dissuader de continuer à militer contre la construction du mur-barrière en Cisjordanie et à dénoncer son impact sur la vie des Palestiniens qui résident dans ce territoire, a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International. Ces restrictions doivent être immédiatement levées. »

La remise en liberté de Mohammed Othman intervient à la suite de celle de Jamal Juma, qui a été relâché sans condition ce mardi 12 janvier. Un troisième défenseur des droits humains, Abdallah Abu Rahma, est toujours en détention.

Jamal Juma, Mohammed Othman et Abdallah Abu Rahma font campagne depuis des années contre le mur/barrière de Cisjordanie en sensibilisant le public à ses répercussions négatives sur les Palestiniens, en organisant l'opposition populaire et en manifestant pacifiquement contre sa construction.

Les trois militants se sont dits à maintes reprises déterminés à respecter le principe de non-violence. À la connaissance d'Amnesty International, aucun élément crédible ne prouve qu'ils aient recouru à la violence ou prôné son usage.

Amnesty International reste préoccupée par le fait qu'Abdallah Abu Rahma pourrait être détenu uniquement pour avoir exercé légitimement son droit à la liberté d'expression en s'opposant au mur/barrière érigé par Israël.

Si tel est le cas, il s'agit d'un prisonnier d'opinion et il doit être libéré immédiatement et sans condition. Dans le cas contraire, il doit être inculpé d'une infraction prévue par la loi et traduit en justice dans le plein respect des normes internationales d'équité.


  Demandez à Israël de libérer des militants maintenus en détention 

Pour en savoir plus :

Le militant palestinien Jamal Juma a été libéré (nouvelle, 13 janvier 2010)

Thème

Militants 
Détention 
Liberté d'expression 
Prisonniers d'opinion 

Pays

Israël et territoires palestiniens occupés 
Autorité palestinienne 

Région ou pays

Moyen-Orient et Afrique du Nord 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

18 septembre 2014

Les policiers et les militaires nigérians torturent couramment des hommes, des femmes et des adolescents – parfois âgés de seulement 12 ans – au moyen de diverses méthodes... Pour en savoir plus »

04 septembre 2014

Depuis plusieurs années, Amnesty International enquête et recueille des éléments de preuve sur la torture au Mexique. Voici quelques-uns des faits les plus troublants. 

Pour en savoir plus »
11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

02 septembre 2014

Les poursuites engagées par les autorités turques contre des personnes les ayant critiquées sur Twitter mettent en évidence la profonde hypocrisie du pays hôte du Forum sur la... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »