Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

10 octobre 2007

Non à la peine de mort ! Le monde décide

Non à la peine de mort ! Le monde décide
À l'occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, ce 10 octobre 2007, Amnesty International demande aux gouvernements du monde entier de voter en faveur de la résolution appelant à l'instauration d'un moratoire mondial sur les exécutions, qui sera présentée lors de l'actuelle session de l'Assemblée générale des Nations unies.

« Il existe une véritable dynamique en faveur de l'abolition de la peine capitale, a déclaré Irene Khan, secrétaire générale d'Amnesty International. Au total, 133 États membres des Nations unies, de toutes les régions du globe, l'ont abolie en droit ou en pratique. En 2006, 25 États seulement ont mis à mort des prisonniers et 91 p. cent de ces exécutions ont eu lieu dans six pays : la Chine, les États-Unis, l'Iran, l'Irak, le Pakistan et le Soudan. Ceux qui ont choisi ce châtiment extrêmement cruel, inhumain et dégradant sont de plus en plus minoritaires.

« En adoptant la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU concernant le moratoire sur les exécutions, les gouvernements feront un grand pas vers un monde sans exécutions. »

Les exécutions recensées dans le monde ont baissé de plus de 25 p. cent en 2006, passant d'au moins 2 148 en 2005 à au moins 1 591 dans 25 pays en 2006. Pas moins de 3 861 personnes ont été condamnées à mort dans 55 pays en 2006.

La peine de mort n'est plus appliquée en Europe, à l'exception de la Biélorussie. Quant à l'Asie centrale, elle se dirige clairement vers l'abolition : le Kirghizistan a aboli la peine de mort pour les crimes ordinaires en juin 2007, le Kazakhstan a adopté un moratoire sur les exécutions depuis 2003 et le Tadjikistan a instauré des moratoires sur les exécutions et les condamnations à mort depuis 2004. L'Ouzbékistan prend également des mesures en faveur de l'abolition.

En Afrique, seuls six pays ont procédé à des exécutions en 2006. En mars 2007, le ministre de l'Intérieur du Ghana, Albert Kan Dapaah, a annoncé la commutation de 36 condamnations à mort en détentions à perpétuité. En avril 2007, la Haute cour du Malawi a déclaré la peine de mort statutaire contraire à la Constitution. Au Nigéria, en mai 2007, les autorités ont annoncé qu'elles gracieraient tous les prisonniers de plus de soixante ans qui avaient passé au moins dix ans sous le coup d'une condamnation à mort. En juillet 2007, le Rwanda a aboli la peine de mort pour tous les crimes. Le Burundi, le Gabon et le Mali s'engagent eux aussi sur la voie de l'abolition.

Les États-Unis se démarquent en tant que seul pays des Amériques à avoir exécuté des condamnés depuis 2003. Pourtant, ils se détournent lentement de ce châtiment. Il y a eu 53 exécutions en 2006 – chiffre le plus bas depuis dix ans – tandis que les condamnations à mort ne cessent de diminuer depuis leur niveau record au milieu des années 1990.

En Asie, les Philippines ont aboli la peine capitale en 2006. En Chine, on a pu constater un certain recul de la peine de mort. Le 1er janvier 2007, la Cour populaire suprême a officiellement repris son rôle consistant à examiner les condamnations prononcées en Chine. D'après les experts juridiques chinois, cela devrait probablement faire baisser de 20 à 30 p. cent le nombre total d'exécutions dans le pays.

Au Maroc, en Algérie et en Tunisie, le débat s'intensifie au sujet de l'abolition de la peine capitale. Au Maroc, une Commission de la vérité ayant conclu ses travaux en 2005 a expressément préconisé de supprimer ce châtiment.


Pour en savoir plus :



 

Thème

Peine de mort 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »