Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

13 janvier 2010

Le militant palestinien Jamal Juma a été libéré

Le militant palestinien Jamal Juma a été libéré
Amnesty International salue la libération du militant des droits humains palestinien Jamal Juma, qui avait été placé en détention par l'armée israélienne à la fin de l'année dernière.

Jamal Juma a été arrêté en décembre 2009 à la suite d'une série de manifestations contre la construction du mur/barrière en Cisjordanie, et il a rejoint en détention les militants Abdallah Abu Rahma et Mohammed Othman.

Amnesty International a demandé la semaine dernière que ces trois hommes soient libérés à moins qu'ils ne soient jugés dans le cadre d'un procès équitable. Jamal Juma a été remis en liberté mardi dans la soirée, mais Abdallah Abu Rahma et Mohammed Othman ont été maintenus en détention.

« Sans la pression internationale je ne serais pas dehors aujourd'hui, a déclaré Jamal Juma à Amnesty International mercredi.

« Vous savez que des pressions sont exercées depuis l'étranger à cause de la façon dont les gardiens vous traitent. Hier j'ai été libéré sans inculpation et je vous remercie tous pour votre intervention et votre soutien.

« Mais beaucoup d'autres sont toujours détenus, et les arrestations de militants sont chaque jour plus nombreuses. Les autorités doivent mettre fin à ce harcèlement. »


Les militants des droits humains Jamal Juma, Abdallah Abu Rahma et Mohammed Othman font campagne depuis des années contre le mur/barrière en attirant l'attention au sujet de ses répercussions négatives sur les Palestiniens, en organisant l'opposition populaire et en manifestant pacifiquement.

Les trois militants ont fait savoir à de nombreuses reprises qu'ils étaient déterminés à respecter le principe de non-violence et, à la connaissance d'Amnesty International, il n'existe pas d'éléments crédibles prouvant qu'ils auraient recouru à la violence ou prôné son usage.

Amnesty International est préoccupée par le fait qu'Abdallah Abu Rahma et Mohammed Othman sont détenus uniquement parce qu'ils ont exercé, pourtant légitimement, leur droit à la liberté d'expression en s'opposant au mur/barrière érigé par Israël.

Ils sont, dans ces circonstances, des prisonniers d'opinion et doivent par conséquent être libérés immédiatement et sans condition, à moins qu'ils ne soient jugés, de manière pleinement conforme aux normes internationales relatives à l'équité des procès, pour des infractions prévues par la loi.


  Demandez à Israël de libérer les deux militants encore détenus 

Thème

Militants 
Détention 
Liberté d'expression 
Prisonniers d'opinion 

Pays

Israël et territoires palestiniens occupés 
Autorité palestinienne 

Région ou pays

Moyen-Orient et Afrique du Nord 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

21 août 2014

Les mineurs accusés d’être des membres de groupes armés dans le cadre du conflit qui perdure au Mali croupissent dans des prisons pour adultes, tandis que les violations des... Pour en savoir plus »

11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

06 août 2014

Oleg Liachko, député et ancien candidat à l'élection présidentielle, place en « détention » – enlève, en réalité – et maltraite des personnes dans tout l'... Pour en savoir plus »

19 août 2014

La reprise des frappes aériennes israéliennes et des tirs de roquettes en provenance de Gaza souligne à quel point il est important de permettre aux groupes de défense des... Pour en savoir plus »