Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

12 novembre 2009

Les autorités italiennes expulsent de force une autre communauté rom

Les autorités italiennes expulsent de force une autre communauté rom
Amnesty International a condamné l'expulsion forcée d'une communauté d'environ 400 Roms dans la capitale italienne, Rome.

Selon des ONG locales et certains médias, quelque 150 policiers ont expulsé mercredi matin les familles vivant dans le camp de Via Centocelle, dans l'est de la ville.

Tous les abris de cette communauté ont été détruits et une vingtaine d'hommes roms ont été arrêtés. Amnesty International ignore la nature des éventuelles charges retenues contre eux.

La municipalité n'a proposé une solution d'accueil provisoire qu'à une partie des femmes et des enfants en bas âge, dans les foyers de la ville destinés aux sans-abri.

La plupart de ces personnes désormais sans abri, qui constituent une centaine de familles, se sont installées dans une usine privée désaffectée située à proximité. D'après les dernières informations parues dans les médias, ces familles risquent aujourd'hui une nouvelle expulsion forcée.

Si elles sont expulsées, elles risquent de devoir vivre dans des conditions éprouvantes dans un autre camp de fortune, voire de se retrouver à la rue.

Cette communauté comprend environ 140 enfants, dont 40 sont scolarisés à proximité. Cette expulsion menace d'interrompre leur scolarité et de perturber gravement leur instruction.

Les ONG locales affirment que cette communauté n'a pas été avertie de son expulsion ni consultée à ce sujet. Aux termes du droit italien, les autorités sont tenues de notifier toute expulsion à chaque personne concernée, ou de publier une ordonnance ou un avis.

Cependant, la décision n'ayant pas été formalisée de cette manière, la communauté rom de Via Centocelle n'a pas pu la contester devant un tribunal afin d'annuler ou de différer son expulsion.

La plupart des personnes vivant dans le camp de Via Centocelle ont déjà subi au moins une expulsion forcée. Au cours d'opérations de ce type, des abris, des vêtements, des matelas, des médicaments et des documents ont été détruits.

Toutes ces expulsions ont été effectuées, semble-t-il, sans les garanties de procédure exigées par les engagements régionaux et internationaux en matière de droits humains.

Amnesty International a exhorté les autorités de Rome à veiller à ce que toutes les familles expulsées de force bénéficient sans délai d'une solution de relogement convenable et soient indemnisées pour tous les biens perdus lors de leur expulsion.

L'organisation leur a en outre rappelé que les expulsions forcées, effectuées sans garanties légales ni autre forme de protection, sont interdites par le droit international car elles constituent une violation manifeste de plusieurs droits humains, en particulier du droit à un logement décent.

Depuis au moins dix ans, l'Italie procède à de nombreuses expulsions forcées de communautés roms.

Pour en savoir plus :

Vingt ans après la chute du mur de Berlin, les gouvernements européens doivent agir pour défendre les droits humains (nouvelle, 9 novembre 2009)
Italie. Une communauté rom risque l'expulsion forcée. Environ 200 Roms de Milan (action urgente, 11 septembre 2009)
Le Sénat italien doit bloquer un projet de loi controversé (nouvelle, 29 juin 2009)
Italie. Craintes d'expulsion forcée imminente. Environ 30 personnes de la communauté sinti du village de Gambolò (action urgente, 27 avril 2009)
La population rom d'Europe continue à être en butte à des discriminations massives (article, 8 avril 2009)
Des Roms sont chassés de là où ils vivaient à Milan (nouvelle, 31 mars 2009)


Thème

Discrimination 
Équipement militaire, de sécurité et de police 
Pauvreté 
Réfugiés, personnes déplacées et migrants 

Pays

Italie 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 janvier 2015

Dans un rapport rendu public jeudi 15 janvier, Amnesty International appelle les autorités de transition du Burkina Faso à ouvrir une enquête sur l’utilisation d’une force... Pour en savoir plus »

12 janvier 2015

Un nouveau rapport d’Amnesty International décrit le manque tragique de progrès réalisés dans la reconstruction du pays depuis le tremblement de terre de 2010, il y a cinq ans... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
16 janvier 2015

Au moins 69 arrestations se sont succédé en France cette semaine, les prévenus comparaissant pour « apologie du terrorisme », infraction dont la définition reste vague. Le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »