Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

23 décembre 2008

Iran : à Téhéran, les autorités ferment une importante ONG de défense des droits humains

Iran : à Téhéran, les autorités ferment une importante ONG de défense des droits humains
Les autorités iraniennes ont fermé à Téhéran le Centre de défense des droits humains. Cette organisation non gouvernementale (ONG) a été cofondée par Shirin Ebadi, lauréate du prix Nobel de la paix en 2003, et d’autres éminents militants iraniens des droits humains.

Cette mesure extrêmement inquiétante représente une menace pour l’ensemble du mouvement iranien de défense des droits humains. Amnesty International a appelé les autorités iraniennes à revenir sans délai sur leur décision.

Les bureaux du Centre de défense des droits humains ont été fermés par des agents des forces de sécurité le 21 décembre, peu avant la cérémonie prévue par cette ONG pour commémorer le soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH). Des dizaines de policiers et d’agents en civil ont tenté d'entrer dans ses locaux.

D’après Narges Mohammadi, porte-parole de cette organisation, les agents des services de sécurité n’ont produit aucun document officiel justifiant leurs agissements, et l’un d’entre eux lui a même dit que si elle n’avait pas été une femme, il l’aurait tiré par les jambes pour la jeter dans la rue.

Le Centre de défense des droits humains a été cofondé en 2002 par Shirin Ebadi, la plus connue des défenseurs des droits humains iraniens. Elle était présente dimanche lorsque les autorités ont fermé de force le centre. Cette organisation tente de se faire enregistrer officiellement depuis sa création il y a six ans, mais elle s’est heurtée à un refus constant de la part des autorités iraniennes. Shirin Ebadi et ses collègues l’ont donc fait fonctionner dans une situation de vide juridique et de menace constante. Shirin Ebadi avait auparavant reçu des menaces de mort.

On ne sait pas pourquoi exactement les autorités iraniennes ont décidé de prendre des mesures contre le Centre en cette fin d’année. Il semble cependant qu’elles aient voulu empêcher la célébration de l’anniversaire de la DUDH, texte fondateur du droit moderne relatif aux droits humains, et adresser un message fort – et menaçant – au mouvement iranien grandissant de défense des droits humains en visant l’organisation dirigée par la représentante la plus mondialement connue de ce mouvement.

Le Centre s’est donné trois missions : dénoncer les violations des droits humains en Iran, fournir une assistance juridique gratuite aux prisonniers politiques et apporter un soutien aux familles des prisonniers politiques. Ses membres se sont attaqués à des affaires d’impunité qui ont eu un grand retentissement, et ils ont défendu des victimes connues de violations des droits humains. Certains – comme l’avocat Abdolfattah Soltani – ont été incarcérés dans le passé simplement pour avoir fait leur devoir en tant qu’avocats.

Amnesty International appelle les autorités à autoriser le Centre de défense des droits humains à reprendre sans délai ses activités et à être enregistré officiellement. Le gouvernement iranien doit se conformer à ses obligations au regard du droit international et promouvoir et protéger les droits humains ; il doit soutenir, et non saper ni dénigrer, le travail des défenseurs des droits humains.

Thème

Militants 
Liberté d'expression 

Pays

Iran 

Région ou pays

Moyen-Orient et Afrique du Nord 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

24 novembre 2014

Le Groupe Forrest International, compagnie minière belge, n’a pas cessé de mentir à propos de la démolition au bulldozer de centaines d’habitations en République démocratique... Pour en savoir plus »

26 novembre 2014

En 2010, Rogelio Amaya a été arrêté par des policiers et contraint sous la torture à "avouer" un crime. Son histoire est un exemple choquant de l'usage généralisé de la torture... Pour en savoir plus »

23 septembre 2014

Le commerce, la fabrication et l’exportation des instruments de torture par des entreprises chinoises, en plein essor, alimentent les violations des droits humains en Afrique... Pour en savoir plus »

27 novembre 2014

Dans ses souvenirs, rares sont les périodes de la vie de Raymond Gûreme  où il n’a pas été victime de violations et de discriminations dans son... Pour en savoir plus »

05 novembre 2014

Les forces israéliennes ont tué des dizaines de civils palestiniens dans des attaques parfois constitutives de crimes de guerre menées contre des habitations abritant des... Pour en savoir plus »