Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

13 janvier 2010

Iran : des membres d'une minorité religieuse font l'objet d'un «procès pour l'exemple»

Iran : des membres d'une minorité religieuse font l'objet d'un «procès pour l'exemple»
Amnesty International a exhorté les autorités iraniennes à libérer sept membres de la minorité religieuse baha'i qui semblent faire actuellement l'objet d'un « procès pour l'exemple » à Téhéran sur la base de fausses accusations.

Ces cinq hommes et deux femmes, qui ont été arrêtés il y a près de deux ans, pourraient encourir la peine de mort s'ils sont reconnus coupables de chefs d'inculpation parmi lesquels « espionnage pour le compte d'Israël », « insultes au caractère sacré d'une religion » et « propagande contre le régime ».

« Ces sept personnes sont des prisonniers d'opinion, car elles ne sont détenues qu'en raison de leurs convictions ou de leurs activités pacifiques en faveur de la communauté baha'i, qui est persécutée, et elles doivent être libérées immédiatement et sans condition », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

Le procès de ces sept baha'is, qui avait été reporté à trois reprises depuis leurs arrestations, entre mars et mai 2008, a débuté lors d'une audience qui s'est déroulée à huis clos ce mardi 12 janvier devant un tribunal révolutionnaire.

Leurs avocats – qui peuvent rarement rendre visite à leurs clients – se sont vu dans un premier temps refuser l'accès à la salle d'audience, mais ont finalement réussi à convaincre les fonctionnaires du tribunal de les laisser entrer.

Les autorités iraniennes reprochent aux baha'is, de même qu'à d'autres groupes, d'avoir orchestré une grande partie des troubles qui ont eu lieu lors de la fête religieuse de l'Achoura, en décembre. Au moins 13 baha'is ont été arrêtés à leurs domiciles à Téhéran depuis ces manifestations.

La communauté baha'i nie toute implication dans ces événements et a réfuté les déclarations des autorités indiquant que des armes à feu avaient été trouvées chez les personnes arrêtées.

« Les autorités cherchent à faire de la minorité baha'i un bouc émissaire pour les récents troubles, alors qu'aucun élément ne montre qu'elle y ait participé, a ajouté Hassiba Hadj Sahraoui. Les autorités doivent permettre les manifestations pacifiques des personnes qui ont une opinion divergente, et non enfermer sans raison valable celles qui ont une autre religion que la leur ».

Pour en savoir plus :

Iran : le procès de sept membres de la minorité religieuse baha'i est ajourné (nouvelle, 14 juillet 2009)

Thème

Détention 
Liberté d'expression 
Prisonniers d'opinion 
Procès et systèmes juridiques 

Pays

Iran 

Région ou pays

Moyen-Orient et Afrique du Nord 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

09 avril 2014

Une vue d'ensemble de la crise des droits humains de dimension historique qui secoue actuellement la République centrafricaine.

Pour en savoir plus »
04 mars 2014

Quand Brent Miller a été tué dans la prison de Louisiane où il travaillait, ni Teenie, son épouse, ni ses autres proches ne s’imaginaient qu’ils se retrouveraient mêlés à une... Pour en savoir plus »

27 mars 2014

Les tribunaux japonais ont enfin entendu raison et ordonné la tenue d’un nouveau procès pour un prisonnier qui a passé plus de 40 ans... Pour en savoir plus »

08 avril 2014

Attaques, discrimination, expulsions violentes, privation de logement et extrême pauvreté. La vie des 20 000 Roms de France – dont la plupart sont des migrants – est... Pour en savoir plus »

14 avril 2014

Les restrictions croissantes à la liberté d’expression imposées en cette période préélectorale en Algérie font apparaître des failles choquantes dans le bilan global des droits... Pour en savoir plus »