Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

11 juin 2008

La communauté internationale et le gouvernement afghan n’ont pas tenu les promesses faites à la population afghane

La communauté internationale et le gouvernement afghan n’ont pas tenu les promesses faites à la population afghane
Amnesty International reproche à la communauté internationale et au gouvernement afghan de n’avoir pas respecté leur engagement d'améliorer la sécurité de la population afghane, en particulier celle des femmes et des jeunes filles, de mettre en place un gouvernement plus à l’écoute de ses besoins, et de favoriser un développement économique durable.

L’organisation a exprimé ces reproches dans un document rendu public ce mercredi, la veille de la Conférence internationale de soutien à l’Afghanistan qui se tiendra jeudi à Paris.

La Conférence de Paris rassemblera des représentants de 80 pays donateurs et organisations présents en Afghanistan pour superviser la mise en application Pacte pour l’Afghanistan (Afghanistan Compact) adopté en 2006. Amnesty International a déclaré qu’un grand nombre des objectifs assignés au gouvernement afghan et à ses soutiens internationaux n’avaient pas été atteints.

« Le plus grand progrès en Afghanistan après la chute des talibans est que de nombreux Afghans osent à nouveau croire en un avenir meilleur, a souligné l’organisation.

« Mais six ans après l’accès au pouvoir du président Hamid Karzaï, soutenu par la communauté internationale, les Afghans sont confrontés à une insécurité grandissante, un trafic de drogue florissant, une absence de respect des principes du droit et des droits humains, un appareil judiciaire faible et inadapté, une mauvaise gouvernance et une corruption endémique. »

Le Pacte pour l’Afghanistan, adopté lors d’une conférence internationale qui s’est tenue à Londres les 31 janvier et 1er février 2006, a défini trois domaines majeurs sur lesquels devaient porter les efforts de développement pour l’avenir dans le pays : la sécurité, la gouvernance (notamment le respect de l’état de droit et des droits humains) et le développement économique. Il fixait des objectifs à atteindre dans chaque domaine, tant pour le gouvernement afghan, que pour les donateurs internationaux.

Le gouvernement afghan a présenté une nouvelle Stratégie nationale de développement de l’Afghanistan dont le budget est fixé à 50 milliards de dollars américains, qui est centrée sur le renforcement du gouvernement, et qui vise à lui permettre d’améliorer la gouvernance et le respect des droits humains, de renforcer la sécurité et de favoriser le développement économique.

Amnesty International indiqué que la nouvelle Stratégie nationale de développement de l’Afghanistan est certes plus réaliste et détaillée que les programmes qui l’ont précédée, mais qu’elle n’affiche pas d’objectifs précis et crédibles. « Les donateurs eux-mêmes admettent qu’il existe "une marge importante en termes de financement" entre ce qu’ils ont promis aux Afghans et ce qu’ils ont effectivement donné, a ajouté Amnesty International.

« Ce qui rend la situation encore plus difficile, c’est que la communauté internationale et le gouvernement afghan ont concentré leur attention sur la stabilité et la sécurité à court terme en s’appuyant sur des seigneurs de guerre ostensiblement progouvernementaux et des fonctionnaires corrompus, au lieu d’accorder la priorité aux droits humains et à l’état de droit. »

Amnesty International a également appelé à une meilleure représentation de la société civile afghane dans la surveillance et la mise en oeuvre des dispositions du Pacte pour l’Afghanistan.

« La vraie voix du peuple afghan n’est pas toujours entendue lors des rencontres politiques importantes, a indiqué l’organisation.

« Le but d’exercices tels que la conférence de Paris devrait être de soutenir les Afghans et les efforts faits par leur gouvernement pour arriver à respecter leurs droits fondamentaux. »

Pour en savoir plus :

Afghanistan: No more empty promises in Paris (document d’information, 11 juin 2008)

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

06 novembre 2014

La mission de maintien de la paix des Nations unies en République centrafricaine doit prendre des mesures courageuses afin de protéger les civils face aux attaques croissantes... Pour en savoir plus »

21 novembre 2014

L’arrêt pris par une cour d’appel fédérale en Louisiane jeudi 20 novembre confirmant la décision d’une juridiction inférieure d’annuler la condamnation d’Albert Woodfox, placé... Pour en savoir plus »

23 septembre 2014

Le commerce, la fabrication et l’exportation des instruments de torture par des entreprises chinoises, en plein essor, alimentent les violations des droits humains en Afrique... Pour en savoir plus »

20 octobre 2014

Des dizaines de familles se retrouveront à la rue si les autorités françaises procèdent à l’évacuation prévue cette semaine d’un campement rom installé dans une banlieue de... Pour en savoir plus »

05 novembre 2014

Les forces israéliennes ont tué des dizaines de civils palestiniens dans des attaques parfois constitutives de crimes de guerre menées contre des habitations abritant des... Pour en savoir plus »