Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

18 mai 2009

La crise humanitaire ne faiblit pas au Sri Lanka

La crise humanitaire ne faiblit pas au Sri Lanka
Le conflit au Sri Lanka est en train de prendre fin, les Tigres libérateurs de l'Eelam tamoul (LTTE ou Tigres tamouls) ayant, semble-t-il, reconnu leur défaite. La crise humanitaire continue cependant de s'aggraver dans le pays.

Amnesty International a demandé que des mesures essentielles soient prises pour assurer la protection des civils et des combattants capturés. Plus de 200 000 personnes déplacées, parmi lesquelles environ 80 000 enfants, ont besoin de secours mais aussi d'une protection contre les atteintes aux droits humains.

« Le gouvernement sri-lankais doit veiller à ce que ses forces respectent pleinement le droit international, en particulier toutes les dispositions concernant la protection des civils contre les conséquences des hostilités, a déclaré Sam Zarifi, directeur du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

« Il doit accepter la capitulation de tous les combattants LTTE qui veulent se rendre et traiter avec humanité les combattants LTTE qui ont déposé les armes. Les Tigres tamouls doivent de leur côté protéger les civils ainsi que tous les soldats sri-lankais faits prisonniers. »


Amnesty International a demandé au gouvernement sri-lankais :
  • de permettre aux organisations humanitaires nationales et internationales, y compris aux Nations unies et au Comité international de la Croix-Rouge, de se rendre librement auprès de tous ceux qui ont besoin d'une aide, et de faciliter leurs opérations ;
  • d'autoriser immédiatement les observateurs indépendants nationaux et internationaux à se rendre librement sur place pour surveiller la situation et fournir une protection contre les violations des droits humains, notamment contre les actes de torture et les autres formes de mauvais traitements, les détentions arbitraires et les disparitions forcées ;
  • de prendre des mesures pour protéger les personnes déplacées, y compris en mettant immédiatement en place une procédure d'enregistrement adéquate, qui constitue un moyen efficace de lutter contre les disparitions forcées par exemple.
« La communauté internationale doit en outre demander que des observateurs internationaux soient rapidement déployés dans les endroits critiques tels que les points d'enregistrement et de filtrage, les camps pour personnes déplacées et les lieux de détention », a ajouté Sam Zarifi.

Amnesty International soutient l'appel en faveur de la tenue d'une session spéciale du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, afin que l'attention portée à la situation au Sri Lanka ne se relâche pas, et demande aux Nations unies de mettre en place immédiatement une commission d'enquête internationale.

« Il faudra que cette commission enquête sur les allégations de violations du droit international humanitaire et relatif aux droits humains commises par toutes les parties au cours du conflit, et qu'elle fasse des recommandations sur les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour établir toutes les responsabilités », a conclu Sam Zarifi.

Pour en savoir plus :

Le gouvernement sri lankais et les Tigres tamouls doivent prendre en compte les demandes du Conseil de sécurité (nouvelle, 14 mai 2009)
UN Security Council must act immediately to stop "bloodbath" in Sri Lanka (nouvelle, 11 mai 2009)
Le nombre de victimes civiles ne cesse d'augmenter au Sri Lanka (nouvelle, 24 avril 2009)

Thème

Conflit armé 
Droits économiques, sociaux et culturels 
Réfugiés, personnes déplacées et migrants 

Pays

Pakistan 

Région ou pays

Asie - Pacifique 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

22 juillet 2014

Le gouvernement gambien doit abolir les lois et pratiques draconiennes à l’origine de deux décennies de violations généralisées des droits humains, a déclaré Amnesty... Pour en savoir plus »

05 juin 2014

Les manifestants descendant dans la rue au Brésil durant la Coupe du monde risquent d’être victimes de violences policières et militaires aveugles, les autorités renforçant les... Pour en savoir plus »

03 juin 2014

Dans la deuxième partie de cette série en deux volets, deux personnes dont le nom figurait sur la liste des « personnes les plus recherchées » en Chine pour leur rôle dans le... Pour en savoir plus »

11 juillet 2014

Sasha, militant pro-ukrainien âgé de 19 ans, a été enlevé par des séparatistes à Louhansk et frappé à maintes reprises pendant 24 heures.

Pour en savoir plus »
07 juillet 2014

La condamnation à 15 ans de prison d’un éminent avocat saoudien, défenseur des droits humains, est un nouveau coup porté au militantisme pacifique et à la liberté d’... Pour en savoir plus »