Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

7 février 2011

Cuba doit libérer les militants incarcérés

Cuba doit libérer les militants incarcérés

Se félicitant de la libération d'un défenseur des droits humains qui a refusé d'être exilé en Espagne, Amnesty International exhorte les autorités cubaines à libérer immédiatement et sans condition tous les prisonniers d'opinion.

Guido Sigler Amaya a été libéré vendredi 4 février. Incarcéré depuis 2003, il comptait parmi les 52 prisonniers d'opinion que les autorités ont accepté de remettre en liberté en juillet 2010, dans le sillage des pourparlers entre l'Église catholique romaine et le président cubain Raúl Castro Ruz.

Depuis l'annonce de leur libération en juillet, 40 d'entre eux ont été libérés et se sont exilés en Espagne. Seul Arnaldo Ramos Lauzerique, libéré en novembre 2010, a été autorisé à rester à Cuba. Dix prisonniers d'opinion sont toujours détenus par les autorités.

« La libération de Guido Sigler est une très bonne nouvelle. Les autorités cubaines doivent désormais faire en sorte que les 10 prisonniers d'opinion toujours incarcérés, qui avaient été arrêtés pour avoir exercé de manière pacifique leur droit à la liberté d'expression et de réunion, soient immédiatement libérés, a indiqué Javier Zuñiga, conseiller spécial d'Amnesty International.

« Une fois libérés, ces militants doivent être autorisés à reprendre leurs activités légitimes sans craindre des représailles. »

Guido Sigler comptait parmi les 75 personnes arrêtées en mars 2003 dans le cadre d'une vague de répression menée par le gouvernement contre les têtes de proue et les militants de l'opposition.

Jugés pour la plupart dans le cadre de procès expéditifs et inéquitables début avril 2010, ils ont été rapidement condamnés à de lourdes peines d'emprisonnement.

Guido Sigler a écopé de 20 ans de prison pour « activités contre-révolutionnaires », notamment pour avoir réclamé la libération de prisonniers politiques.

Il est membre du Mouvement d'option alternative, un groupe d'opposition de la province de Matanzas, dans le nord-est de Cuba. Il a été arrêté en même temps que ses frères Ariel et Miguel, relâchés respectivement en juin 2010 et janvier 2005.

Les 10 militants toujours derrière les barreaux sont : Pedro Arguelles Moran, Oscar Elias Biscet Gonzalez, Eduardo Diaz Fleitas, Jose Daniel Ferrer Garcia, Diosdado Gonzalez Marrero, Ivan Hernandez Carrillo, Librado Ricardo Linares Garcia, Hector Fernando Maseda Gutierrez, Angel Moya Acosta et Felix Navarro Rodriguez.

Thème

Militants 
Détention 
Prisonniers d'opinion 

Pays

Cuba 

Région ou pays

Amériques 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

18 septembre 2014

Les policiers et les militaires nigérians torturent couramment des hommes, des femmes et des adolescents – parfois âgés de seulement 12 ans – au moyen de diverses méthodes... Pour en savoir plus »

04 septembre 2014

Depuis plusieurs années, Amnesty International enquête et recueille des éléments de preuve sur la torture au Mexique. Voici quelques-uns des faits les plus troublants. 

Pour en savoir plus »
11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

02 septembre 2014

Les poursuites engagées par les autorités turques contre des personnes les ayant critiquées sur Twitter mettent en évidence la profonde hypocrisie du pays hôte du Forum sur la... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »