Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

7 février 2011

Cuba doit libérer les militants incarcérés

Cuba doit libérer les militants incarcérés

Se félicitant de la libération d'un défenseur des droits humains qui a refusé d'être exilé en Espagne, Amnesty International exhorte les autorités cubaines à libérer immédiatement et sans condition tous les prisonniers d'opinion.

Guido Sigler Amaya a été libéré vendredi 4 février. Incarcéré depuis 2003, il comptait parmi les 52 prisonniers d'opinion que les autorités ont accepté de remettre en liberté en juillet 2010, dans le sillage des pourparlers entre l'Église catholique romaine et le président cubain Raúl Castro Ruz.

Depuis l'annonce de leur libération en juillet, 40 d'entre eux ont été libérés et se sont exilés en Espagne. Seul Arnaldo Ramos Lauzerique, libéré en novembre 2010, a été autorisé à rester à Cuba. Dix prisonniers d'opinion sont toujours détenus par les autorités.

« La libération de Guido Sigler est une très bonne nouvelle. Les autorités cubaines doivent désormais faire en sorte que les 10 prisonniers d'opinion toujours incarcérés, qui avaient été arrêtés pour avoir exercé de manière pacifique leur droit à la liberté d'expression et de réunion, soient immédiatement libérés, a indiqué Javier Zuñiga, conseiller spécial d'Amnesty International.

« Une fois libérés, ces militants doivent être autorisés à reprendre leurs activités légitimes sans craindre des représailles. »

Guido Sigler comptait parmi les 75 personnes arrêtées en mars 2003 dans le cadre d'une vague de répression menée par le gouvernement contre les têtes de proue et les militants de l'opposition.

Jugés pour la plupart dans le cadre de procès expéditifs et inéquitables début avril 2010, ils ont été rapidement condamnés à de lourdes peines d'emprisonnement.

Guido Sigler a écopé de 20 ans de prison pour « activités contre-révolutionnaires », notamment pour avoir réclamé la libération de prisonniers politiques.

Il est membre du Mouvement d'option alternative, un groupe d'opposition de la province de Matanzas, dans le nord-est de Cuba. Il a été arrêté en même temps que ses frères Ariel et Miguel, relâchés respectivement en juin 2010 et janvier 2005.

Les 10 militants toujours derrière les barreaux sont : Pedro Arguelles Moran, Oscar Elias Biscet Gonzalez, Eduardo Diaz Fleitas, Jose Daniel Ferrer Garcia, Diosdado Gonzalez Marrero, Ivan Hernandez Carrillo, Librado Ricardo Linares Garcia, Hector Fernando Maseda Gutierrez, Angel Moya Acosta et Felix Navarro Rodriguez.

Thème

Militants 
Détention 
Prisonniers d'opinion 

Pays

Cuba 

Région ou pays

Amériques 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 janvier 2015

Dans un rapport rendu public jeudi 15 janvier, Amnesty International appelle les autorités de transition du Burkina Faso à ouvrir une enquête sur l’utilisation d’une force... Pour en savoir plus »

12 janvier 2015

Un nouveau rapport d’Amnesty International décrit le manque tragique de progrès réalisés dans la reconstruction du pays depuis le tremblement de terre de 2010, il y a cinq ans... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
16 janvier 2015

Au moins 69 arrestations se sont succédé en France cette semaine, les prévenus comparaissant pour « apologie du terrorisme », infraction dont la définition reste vague. Le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »