Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

23 décembre 2008

Chine : Liu Xiaobo doit être libéré

Chine : Liu Xiaobo doit être libéré
Les autorités chinoises semblent vouloir engager des poursuites contre le dissident Liu Xiaobo, détenu depuis plus de quatorze jours en raison de son engagement en faveur d’une réforme politique et juridique.

Cet universitaire est maintenu en détention depuis plus de deux semaines mais les autorités chinoises n’ont donné aucune information au sujet de son arrestation. Aux termes du Code de procédure pénale chinois, toute personne détenue pendant plus de quatorze jours sans arrestation formelle est considérée comme un « suspect majeur ».

La Charte 08, qui a dans un premier temps été signée par près de 300 universitaires, juristes et responsables chinois, fait des propositions en faveur d'une profonde réforme juridique et politique en Chine, avec pour objectif un système démocratique respectueux des droits humains. Depuis le lancement de la Charte 08, de nombreux signataires ont été interrogés et harcelés par les autorités chinoises, mais Liu Xiaobo demeure à l'heure actuelle le seul signataire connu en détention.

Amnesty International a demandé aux autorités chinoises la libération immédiate de Liu Xiaobo, qui est l'un des dissidents chinois les plus connus. Il a déjà été arrêté deux fois en raison de ses écrits et de son soutien au mouvement en faveur de la démocratie en 1989 à Pékin, et a passé plusieurs années derrière les barreaux.

« Si Liu Xiaobo devait être inculpé pour crimes contre la sécurité de l'État, ce serait un nouvel exemple de la façon dont les autorités chinoises utilisent le droit pénal pour écraser toute velléité de réforme », a déclaré Roseann Rife, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

Liu Xiaobo a été arrêté à son domicile, à Pékin, le 8 décembre, deux jours avant la date prévue pour le lancement de la Charte 08, qui devait coïncider avec le soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Amnesty International a appelé les autorités chinoises à rendre publique toute information concernant les infractions dont il se serait rendu coupable et les charges pesant contre lui, et à révéler le lieu où il se trouve actuellement. De plus, Liu Xiaobo devrait avoir pleinement accès à l’avocat de son choix.

En violation du Code de procédure pénale et de la règlementation en matière de sécurité publique relative à la procédure à appliquer dans les affaires pénales, la police n'a donné aucune information à la famille de Liu Xiaobo sur son lieu de détention et elle n'a pas fourni dans les vingt-quatre heures un document attestant de son arrestation. L'avocat mandaté par la famille n'a toujours pas pu s'entretenir avec Liu Xiaobo.

« Les autorités chinoises doivent cesser de harceler, placer en détention, poursuivre en justice et emprisonner les militants et défenseurs chinois des droits humains exerçant pacifiquement leurs droits constitutionnels à la liberté d'expression et d'association, a déclaré Roseann Rife. Nous leur demandons instamment de libérer immédiatement Liu Xiaobo. »

Pour en savoir plus :

Pétition en ligne pour la libération de Liu Xiaobo (en anglais)

Thème

Militants 
Détention 
Liberté d'expression 

Pays

Chine 

Région ou pays

Asie - Pacifique 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

10 juillet 2014

Amnesty International rend publics les noms de certaines des personnes soupçonnées d’avoir ordonné ou commis les atrocités qui se déroulent actuellement en République... Pour en savoir plus »

05 juin 2014

Les manifestants descendant dans la rue au Brésil durant la Coupe du monde risquent d’être victimes de violences policières et militaires aveugles, les autorités renforçant les... Pour en savoir plus »

03 juin 2014

Dans la deuxième partie de cette série en deux volets, deux personnes dont le nom figurait sur la liste des « personnes les plus recherchées » en Chine pour leur rôle dans le... Pour en savoir plus »

11 juillet 2014

Sasha, militant pro-ukrainien âgé de 19 ans, a été enlevé par des séparatistes à Louhansk et frappé à maintes reprises pendant 24 heures.

Pour en savoir plus »
07 juillet 2014

La condamnation à 15 ans de prison d’un éminent avocat saoudien, défenseur des droits humains, est un nouveau coup porté au militantisme pacifique et à la liberté d’... Pour en savoir plus »