Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

20 mai 2010

Les autorités de Bahreïn doivent enquêter sur les coups de feu tirés sur un manifestant

Les autorités de Bahreïn doivent enquêter sur les coups de feu tirés sur un manifestant

Amnesty International exhorte les autorités de Bahreïn à diligenter une enquête indépendante sur les coups de feu tirés sur un manifestant dans des circonstances douteuses lors d'une manifestation antigouvernementale le lundi 17 mai 2010.

Hassan Ali, âgé de 20 ans, se trouve à l'hôpital où il se remet des blessures par balle que lui a infligées un membre de la police anti-émeutes du Bahreïn à Karzakan, village majoritairement peuplé par des chiites, sur la côte ouest du pays. Il aurait reçu 12 plombs, dont trois à la tête.

Selon un haut gradé de la police bahreïnite, le policier a tiré sur Hassan Ali au moment où il se trouvait parmi un groupe de jeunes gens masqués qui avaient lancé des cocktails Molotov sur les policiers anti-émeutes stationnés dans le village.

Toutefois, d'après Abdallah al Derazi, militant renommé de l'Association bahreïnite des droits humains, Hassan Ali affirme qu'il n'était pas impliqué dans les violences perpétrées par ces jeunes et qu'on lui a tiré dessus alors qu'il se trouvait devant la maison de son grand-père.

« Les autorités du Bahreïn doivent ouvrir dans les meilleurs délais une enquête approfondie et indépendante afin d'éclaircir les circonstances dans lesquelles ce jeune homme a été blessé par balle, a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

« En particulier, les autorités doivent établir s'il a été victime d'un recours excessif à la force, auquel cas le policier qui a tiré et toute autre personne reconnue responsable d'avoir recouru de manière excessive à la force doivent rendre compte de leurs actes.

« Les policiers sont en droit de recourir à la force, y compris aux armes à feu, dans certaines circonstances définies de manière précise, lorsque leur vie ou celle d'autrui est en danger. Cependant, dans cette affaire, il semble qu'Hassan Ali se soit fait tirer dessus alors qu'il ne représentait aucune menace. »

Hassan Ali aurait eu, entre autres, un poumon perforé, ce qui n'a pas empêché les policiers de l'interroger alors qu'il se trouvait à l'hôpital et de l'inculper de participation aux émeutes et d'intention d'incendier une voiture de patrouille de police – accusations qu'il nie.

Les coups de feu tirés sur Hassan Ali s'inscrivent dans le cadre d'une vague de protestations menée par des membres de la majorité chiite au Bahreïn contre la famille royale sunnite et le gouvernement dominé par la minorité sunnite, qu'ils accusent de discrimination à l'égard de la communauté chiite.

Il y a deux mois, le 14 mars, après que des manifestants chiites à Karzakan ont brûlé des pneus en signe de protestation contre la politique du gouvernement, les forces de sécurité ont blessé par balle Hussain Ali Hassan al Sahlawi et l'ont laissé dans la rue, inconscient. Il a par la suite été inculpé de participation à une manifestation illégale.

Pour en savoir plus :

Bahreïn : des professionnels de la santé arrêtés pour avoir aidé un homme à la suite d'une manifestation antigouvernementale (nouvelle, 26 mars 2010)

Thème

Militants 
Liberté d'expression 
Application des lois 

Pays

Bahreïn 

Région ou pays

Moyen-Orient et Afrique du Nord 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

18 septembre 2014

Les policiers et les militaires nigérians torturent couramment des hommes, des femmes et des adolescents – parfois âgés de seulement 12 ans – au moyen de diverses méthodes... Pour en savoir plus »

04 septembre 2014

Depuis plusieurs années, Amnesty International enquête et recueille des éléments de preuve sur la torture au Mexique. Voici quelques-uns des faits les plus troublants. 

Pour en savoir plus »
11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

02 septembre 2014

Les poursuites engagées par les autorités turques contre des personnes les ayant critiquées sur Twitter mettent en évidence la profonde hypocrisie du pays hôte du Forum sur la... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »