Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

28 mars 2008

10 000 signatures pour le Kenya

10 000 signatures pour le Kenya
Amnesty International a remis jeudi aux dirigeants kenyans Mwai Kibaki et Raila Odinga une pétition intitulée Reach out for Kenya qui a été signée par plus de 10 000 personnes.

Des gens du monde entier ont participé le 27 février à la journée d’action organisée en faveur du Kenya. La pétition lancée dans ce cadre appelait à la fin des violences qui ont éclaté à la suite de l'élection présidentielle, et demandait que les responsables de ces violences soient déférés à la justice et jugés dans le respect des normes d'équité des procès.

« Il s’agit de la dernière étape de cette journée d’action internationale. Plus de 10 000 signatures ont été réunies, dont environ 6 000 sur Facebook, et des actions publiques ont été organisées par des sections d'Amnesty International dans 12 pays, a déclaré Dave Copeman, ajoint de campagne sur le Kenya au sein d’Amnesty International.

Au total, 10 753 signatures ont été présentées aux autorités kenyanes jeudi 27 mars, un mois après la journée d’action.

« Cela montre bien à quel point le monde est préoccupé par les terribles violences politiques et ethniques qui ont éclaté après les élections, et par la brutalité avec laquelle la police a réagi, a poursuivi Dave Copeman, qui a remis ces signatures.

« J’ai également fait savoir que nous étions toujours préoccupés par la situation dans le pays. La violence est retombée mais de nombreuses victimes se trouvent encore dans des camps et elles ne peuvent toujours pas retourner en toute sécurité chez elles. Seul un petit nombre de responsables ont été déférés à la justice et inculpés. L’impunité doit cesser. »

Amnesty International a appelé le gouvernement kenyan et tous les partis politiques à veiller à ce que toutes les allégations d’atteintes aux droits humains fassent l’objet d’enquêtes, et à ce que les auteurs présumés de ces actes soient traduits en justice selon des procédures conformes aux normes internationales.

« Les violences ont cessé pour l’instant. Notre objectif à présent est d'amener les dirigeants politiques kenyans à respecter l’engagement qu’ils ont pris de mettre également un terme à l’impunité dont jouissent les auteurs de ces violences », a souligné Dave Copeman.

Amnesty International a lancé une nouvelle action en ligne pour les personnes inscrites dans le groupe Reach out for Kenya sur Facebook. Cette action intitulée Images for Impunity! les encourage à illustrer de manière originale et artistique le slogan End Impunity in Kenya!

Thème

Militants 

Pays

Kenya 

Région ou pays

Afrique 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

10 juillet 2014

Amnesty International rend publics les noms de certaines des personnes soupçonnées d’avoir ordonné ou commis les atrocités qui se déroulent actuellement en République... Pour en savoir plus »

05 juin 2014

Les manifestants descendant dans la rue au Brésil durant la Coupe du monde risquent d’être victimes de violences policières et militaires aveugles, les autorités renforçant les... Pour en savoir plus »

03 juin 2014

Dans la deuxième partie de cette série en deux volets, deux personnes dont le nom figurait sur la liste des « personnes les plus recherchées » en Chine pour leur rôle dans le... Pour en savoir plus »

11 juillet 2014

Sasha, militant pro-ukrainien âgé de 19 ans, a été enlevé par des séparatistes à Louhansk et frappé à maintes reprises pendant 24 heures.

Pour en savoir plus »
07 juillet 2014

La condamnation à 15 ans de prison d’un éminent avocat saoudien, défenseur des droits humains, est un nouveau coup porté au militantisme pacifique et à la liberté d’... Pour en savoir plus »