Tunisie. Amnesty International regrette le rejet des recommandations sur la dépénalisation de la diffamation, la non-discrimination à l'égard des femmes, la non-discrimination fondée sur l'orientation sexuelle et l'abolition de la peine de mort. Le Conseil des droits de l'homme adopte les conclusions de l'Examen périodique universel sur la Tunisie

Tunisie. Amnesty International regrette le rejet des recommandations sur la dépénalisation de la diffamation, la non-discrimination à l'égard des femmes, la non-discrimination fondée sur l'orientation sexuelle et l'abolition de la peine de mort. Le Conseil des droits de l'homme adopte les conclusions de l'Examen périodique universel sur la Tunisie

Télécharger :
Index AI : MDE 30/009/2012
Date de publication : 20 septembre 2012
Catégorie(s) : Tunisie

Amnesty International se félicite que la Tunisie ait apporté son soutien à de nombreuses recommandations importantes, notamment celles concernant le respect de la liberté d'expression, le renforcement des mécanismes de justice de transition et l'instauration de mesures destinées à combattre l'impunité. L'organisation engage les autorités tunisiennes à agir sans délai pour mettre en œuvre ces recommandations.


Ce document est également disponible en :

Anglais :
Espagnol :
Arabe: