Tunisie. Les charges retenues par un procureur militaire contre un ancien conseiller présidentiel bafouent les droits humains

Tunisie. Les charges retenues par un procureur militaire contre un ancien conseiller présidentiel bafouent les droits humains

Télécharger :
Index AI : MDE 30/007/2012
Date de publication : 24 août 2012
Catégorie(s) : Tunisie

Amnesty International demande à ce que les charges retenues par un procureur militaire contre l’ancien conseiller présidentiel Ayoub Massoudi, accusé d’avoir critiqué l’armée, soient abandonnées, car elles constituent clairement une atteinte à la liberté d'expression.


Ce document est également disponible en :

Anglais :
Espagnol :
Arabe: