Amnesty International exhorte les membres de la Troisième Commission de l'Assemblée générale de l'ONU à examiner la situation des pays sur le fond et à voter contre les « motions de non-action »

Amnesty International exhorte les membres de la Troisième Commission de l'Assemblée générale de l'ONU à examiner la situation des pays sur le fond et à voter contre les « motions de non-action »

Télécharger :
Index AI : IOR 41/031/2009
Date de publication : 18 novembre 2009

La Troisième Commission de l'Assemblée générale de l'ONU s'apprête à examiner la situation des droits humains en République islamique d'Iran, en République populaire démocratique de Corée et au Myanmar (cf. projets de résolution A/C.3/64/L.37, A/C.3/64/L.35 et A/C.3/64/L.36 respectivement). Amnesty International appelle tous les États membres à examiner la situation des pays sur le fond au sein de la Troisième Commission. Ce faisant, les membres de la Commission doivent prendre pleinement en compte la gravité des situations étudiées et le fait que les pays concernés coopèrent efficacement ou non avec les procédures d'examen par pays et les procédures thématiques des Nations unies.


Ce document est également disponible en :

Anglais :
Espagnol :