République tchèque. Des organisations internationales appellent la ministre tchèque de l'Éducation à adopter davantage de mesures pour mettre fin à la relégation des Roms dans des établissements pour élèves présentant des « handicaps mentaux légers »

République tchèque. Des organisations internationales appellent la ministre tchèque de l'Éducation à adopter davantage de mesures pour mettre fin à la relégation des Roms dans des établissements pour élèves présentant des « handicaps mentaux légers »

Télécharger :
Index AI : EUR 71/003/2010
Date de publication : 3 février 2010
Catégorie(s) : République tchèque

Le 2 février, dans une lettre à Miroslava Kopicová, la ministre tchèque de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Amnesty International, le Centre européen pour les droits des Roms et le Projet de justice Société ouverte ont salué avec prudence le premier pas que constitue la circulaire adressée par la ministre aux directeurs d'écoles élémentaires le 19 janvier 2010. Dans ce document, Miroslava Kopicová les appelle à veiller à ce que seuls les élèves présentant «des handicaps mentaux légers avérés soient orientés vers les écoles élémentaires pratiques».


Ce document est également disponible en :

Anglais :
Espagnol :