Pologne : Amnesty International regrette le manque de transparence et l'absence d'accès à l'information des victimes dans l'enquête menée sur l'implication du gouvernement dans les programmes de « restitutions » et de détentions secrètes de la CIA. Le Conseil des droits de l'homme adopte les conclusions de l'Examen périodique universel sur la Pologne

Pologne : Amnesty International regrette le manque de transparence et l'absence d'accès à l'information des victimes dans l'enquête menée sur l'implication du gouvernement dans les programmes de « restitutions » et de détentions secrètes de la CIA. Le Conseil des droits de l'homme adopte les conclusions de l'Examen périodique universel sur la Pologne

Télécharger :
Index AI : EUR 37/001/2012
Date de publication : 20 septembre 2012
Catégorie(s) : Pologne

Amnesty International se félicite de la position de la Pologne qui a confirmé qu'elle menait une enquête sur le rôle qu'elle a joué dans les programmes de « restitutions » et de détentions secrètes de la CIA, en réponse notamment aux recommandations formulées lors de son Examen périodique universel (EPU) en mai. À la lumière des avancées de cette enquête, on peut espérer que le degré d'implication de la Pologne dans les activités de la CIA sera révélé et que le pays aura, dans une certaine mesure, à rendre des comptes. Cependant, en ne garantissant pas la transparence et un accès à l'information satisfaisant pour les victimes dans l'enquête, le gouvernement est en contradiction avec ses propres déclarations selon lesquelles le déroulement des investigations est conforme aux normes internationales.


Ce document est également disponible en :

Anglais :