Afrique du Sud. L'incapacité de la police à protéger le militant des droits humains Jean-Pierre Lukamba reflète une absence plus large de respect des droits des réfugiés et des migrants

Afrique du Sud. L'incapacité de la police à protéger le militant des droits humains Jean-Pierre Lukamba reflète une absence plus large de respect des droits des réfugiés et des migrants

Télécharger :
Index AI : AFR 53/002/2011
Date de publication : 12 septembre 2011
Catégorie(s) : Afrique du Sud

Amnesty International est préoccupée par l'arrestation arbitraire du militant et demandeur d'asile Jean-Pierre Lukamba, appréhendé alors qu'il sollicitait la protection de la police après avoir été expulsé de force d'un taxi communal le 17 août 2011. Au lieu d'enregistrer sa plainte, en prenant sa déposition ou celle de témoins pouvant confirmer les faits, les agents du commissariat central de Johannesburg l'ont arrêté et placé en garde à vue pour fraude, infraction passible de poursuites pénales. Deux jours plus tard, le procureur chargé d'examiner l'affaire au tribunal de première instance a refusé d'engager des poursuites à son encontre. Jean-Pierre Lukamba a donc été remis en liberté.


Ce document est également disponible en :

Anglais :