Zimbabwe. « Ils avalent le vent mauvais et meurent ». Les décès de nouveau-nés dans le camp de Hopley au Zimbabwe

Zimbabwe. « Ils avalent le vent mauvais et meurent ». Les décès de nouveau-nés dans le camp de Hopley au Zimbabwe

Télécharger :
Index AI : AFR 46/014/2010
Date de publication : 2 décembre 2010
Catégorie(s) : Zimbabwe

Environ 5 000 personnes vivent dans le camp de Hopley, où les conditions de vie sont très mauvaises. Les habitants ne disposent d'aucun service dispensant des soins médicaux aux mères ou aux nouveau-nés. Amnesty International estime que les morts évitables de nouveau-nés qui surviennent à Hopley résultent de l'incapacité du gouvernement à proposer des recours effectifs aux victimes des expulsions forcées de 2005 et à garantir aux femmes et filles enceintes un accès aux soins de santé maternelle et infantile essentiels. Ces manquements constituent des violations du droit à la santé et du droit à un niveau de vie suffisant.


Ce document est également disponible en :

Anglais :
Espagnol :