Document - Israël et territoires palestiniens occupés. Démolition de maisons / Expulsions forcées / Déni d'accès à l'eau


ACTION URGENTE

DOCUMENT PUBLIC Index AI : MDE 15/009/2008 – ÉFAI

7 février 2008


Action complémentaire sur l'AU 99/07 (MDE 15/029/2007 du 27 avril 2007) et ses mises à jour (MDE 15/052/2007 du 27 juillet 2007 ; MDE 15/055/2007 du 3 août 2007 ; MDE 15/057/2007, 14 août 2007) - Démolition de maisons / Expulsions forcées / Déni d'accès à l'eau


ISRAËL ET Plus d'une centaine d'habitants du village de Hadidiya

TERRITOIRES PALESTINIENS OCCUPÉS

Nouvelles personnes menacées : Mohammed Ali Sheikh Bani Odeh (h)

Ali Sheikh Musleh Bani Odeh (h)

Omar Arif Mohammad Bisharat (h)

Mohammed Sahad Bani Odeh (h)

et leurs proches



Dans la matinée du 6 février, l'armée israélienne a démoli les maisons de quatre familles palestiniennes ainsi que les enclos de leurs animaux à Hadidiya, un village de la vallée du Jourdain, dans la Cisjordanie occupée.


Ces propriétés appartenaient à Mohammed Ali Sheikh Bani Odeh, Ali Sheikh Musleh Bani Odeh, Omar Arif Mohammad Bisharat, Mohammed Sahad Bani Odeh et leurs proches, soit plus de 30 personnes dont une vingtaine d'enfants.


Ces familles, tout comme leurs voisins menacés de voir leur maison démolie, vivent dans cette région depuis plusieurs générations, mais l'armée israélienne intensifie ses pressions depuis quelques années pour les pousser à partir. Plusieurs autres familles des environs ont vu leurs logement et enclos détruits au cours de l'année qui vient de s'écouler.


Les forces israéliennes considèrent Hadidiya, ainsi que la plupart de la vallée du Jourdain, comme une « zone militaire fermée »qu'elles comptent utiliser pour leurs entraînements au tir, et redoublent d'efforts pour forcer les villageois palestiniens à évacuer la région.


Outre les démolitions périodiques de leurs maisons et enclos pour animaux, elles ont recours à d'autres méthodes pour chasser ces populations. Elles les privent d'accès à l'eau, restreignent toujours plus leur liberté de mouvement et confisquent leurs animaux. Comme ces villageois vivent de l'élevage et de l'agriculture, il leur est de plus en plus difficile de survivre, mais ils sont déterminés à rester dans la région.


INFORMATIONS GÉNÉRALES

L'armée israélienne s'emploie de plus en plus à forcer les communautés palestiniennes locales à quitter de vastes zones des Territoires palestiniens occupés, en particulier la vallée du Jourdain, notamment en démolissant leurs maisons, en restreignant leurs mouvements et en les empêchant d'accéder à l'eau et à d'autres services indispensables. Ces communautés vivaient là bien avant l'occupation de la région par l'armée israélienne en 1967.


Traditionnellement fermiers et éleveurs de bétail, les Palestiniens qui habitent Hadidiya tirent leurs moyens de subsistance de leurs récoltes et des produits laitiers de leurs moutons et de leurs chèvres.Les restrictions, toujours plus lourdes, imposées ces dernières années par l'armée israélienne sur leur liberté de mouvement et leur accès à l'eau rendent de plus en plus difficile leur survie dans la région. L'armée israélienne adopte aujourd'hui des mesures pour les forcer à quitter purement et simplement le secteur.


Très isolés, les villageois se réjouissent de la solidarité et des pressions internationales sur les autorités israéliennes pour protester contre les démolitions.Toutefois, au fur et à mesure que l'attention internationale se détourne d'eux, la menace à laquelle ils doivent faire face se fait plus vive, d'où l'importance d'intervenir aujourd'hui une nouvelle fois en leur faveur.


Depuis de nombreuses années, l'État d'Israël mène une politique de démolition discriminatoire d'habitations qui a permis l'établissement de dizaines de colonies israéliennes (illégales aux termes du droit international) sur les territoires palestiniens occupés. Les Palestiniens, eux, se voient confisquer leurs terres et refuser des permis de construire, tandis que leurs maisons sont détruites. Les terrains évacués sont souvent utilisés pour l'établissement de colonies israéliennes illégales. Il s'agit là d'une violation du droit international, qui interdit aux puissances occupantes d'installer leurs propres citoyens sur les territoires qu'elles occupent. Les Palestiniens, et en particulier les villageois de la vallée du Jourdain, subissent des pressions très fortes. Une grande partie de la vallée du Jourdain, dans la Cisjordanie occupée, est aujourd'hui considérée comme une zone militaire par l'armée israélienne ou occupée par quelque 36 colonies israéliennes.


ACTION RECOMMANDÉE : dans les appels que vous ferez parvenir le plus vite possible aux destinataires mentionnés ci-après (en anglais, en hébreu ou dans votre propre langue) :

- condamnez les démolitions de maisons et d'enclos d'animaux perpétrées à Hadidiya le 6 février 2008 ;

- demandez instamment l'abrogation immédiate de toutes les autres ordonnances de démolition émises à l'encontre d'habitations et de propriétés palestiniennes dans cette région ;

- appelez les autorités à instaurer un moratoire sur les démolitions de maisons et les expulsions forcées dans la Cisjordanie occupée en attendant que la législation soit mise en conformité avec les normes internationales ;

- demandez que soient levées les restrictions imposées aux villageois palestiniens de la vallée du Jourdain, afin qu'ils aient notamment accès à l'eau, à l'électricité et à d'autres services indispensables, et qu'ils puissent se déplacer librement dans la vallée du Jourdain ainsi qu'entre celle-ci et le reste de la Cisjordanie ;

- demandez que soit ôtée aux autorités militaires israéliennes la responsabilité de réglementer la planification et les constructions dans la vallée du Jourdain et dans le reste des territoires palestiniens occupés, et que cette charge soit exclusivement confiée aux communautés palestiniennes locales.


APPELS À :

Ministre de la Défense :
Ehud Barak

Minister of Defence

Ministry of Defence

37 Kaplan Street, Hakirya

Tel Aviv 61909, Israël

Fax : +972 3 691 6940

Courriers électroniques : minister@mod.gov.il

Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,


Juge militaire et général de brigade :
Brigadier General Avihai Mandelblit

Military Judge Advocate General

David Elazar Street

Tel Aviv, Israël

Fax : +972 3 608 0366

Courriers électroniques : arbel@mail.idf.il

Formule d'appel : Dear Judge Advocate General, / Monsieur le Juge,


Commandant de Cisjordanie :
Major General Gadi Shamni

Commander, West Bank

Central Commander Office 64

Military Mail 02367 – IDF

Israël

Fax : +972-2 5305741

Formule d'appel : Dear Major General Shamni, / Mon Général, (si c'est un homme qui écrit) ou Général, (si c'est une femme qui écrit)


COPIESaux représentants diplomatiques d'Israël dans votre pays.


PRIÈRE D'INTERVENIR IMMÉDIATEMENT.APRÈS LE 21 MARS 2008, VÉRIFIEZ AUPRÈS DE VOTRE SECTION S'IL FAUT ENCORE INTERVENIR. MERCI.