Document - Lettonie. Célébration des droits ? combat contre les préjugés

AMNESTY INTERNATIONAL

COMMUNIQUÉ DE PRESSE



Index AI : EUR 52/003/2007 (Public)

Bulletin n° : 097

ÉFAI


Embargo : 3 juin 2007 00h01TU


Lettonie. Célébration des droits – combat contre les préjugés



Le 3 juin, des membres d’Amnesty International venus de toute l’Europe participeront à une Marche des Fiertés à Riga, en solidarité avec les lesbiennes, gays, personnes bisexuelles et transgenres de Lettonie, confrontés à une large hostilité et à la discrimination. Amnesty International appelle les autorités lettones à veiller à ce que la Marche des Fiertés de Riga bénéficie d’une protection policière adéquate et les invite à montrer l’exemple, en favorisant le respect de la diversité plutôt qu’en encourageant un climat d’intolérance.


« La Marche de cette année à Riga est une excellente occasion pour la Lettonie de prendre la tête du changement dans le nord et l’est de l’Europe en faisant respecter le droit à la liberté de réunion et d’expression des groupes de lesbiennes, gays, personnes bisexuelles et transgenres (LGBT), a déclaré Anders Dahlbeck, chargé de recherches sur la Lettonie auprès d’Amnesty International.


« En accordant une protection policière adéquate aux participants à la Marche des Fiertés et en s’abstenant de toute déclaration homophobe, les autorités lettones pourraient montrer qu’elles ont tiré un enseignement des années passées et que la Lettonie est prête à garantir les droits fondamentaux de tous. »


Un ministre suédois et plusieurs membres de parlements d’Europe et du parlement européen seront également présents à la Marche des Fiertés de Riga, organisée par Mozaika, une organisation locale de LGBT.


En 2005 et 2006, des manifestations organisées par les groupes LGBT de Lettonie avaient fait l’objet d’attaques verbales et physiques de contre-manifestants, sans recevoir de protection policière adéquate. Amnesty International a, à de nombreuses reprises, appelé les autorités lettones à respecter et protéger le droit à la liberté de réunion des LGBT ; l’organisation leur a également plusieurs fois demandé de s’abstenir de toute déclaration ou propos homophobes susceptibles d’inciter à la haine contre les LGBT.


Amnesty International a lancé des appels similaires en 2006 aux autorités lituaniennes, polonaises et russes, faisant part de son inquiétude face au climat d’intolérance et aux obstacles rencontrés par les LGBT pour toute manifestation organisée par eux et regrettant les propos homophobes utilisés par certains hommes politiques haut placés.


Le droit à la liberté de réunion des LGBT est menacé depuis plusieurs années dans de nombreuses régions de l’est de l’Europe. Au cours d’une manifestation à Moscou dimanche 27 mai, plusieurs militants LGBT ont été frappés par des contre-manifestants et des militants ont été interpellés par les forces de l’ordre russes. Le 21 mai, une manifestation en faveur de la tolérance envers les LGBT a été interdite par les autorités en Lituanie. Des manifestations LGBT ont également été attaquées ou interdites en Pologne, en Roumanie et en Moldavie ces dernières années.



Voir également:

Poland and Latvia: Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender Rights in Poland and Latvia (index AI : EUR 01/019/2006, http://web.amnesty.org/library/index/engeur010192006)





Document public

****************************************

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez contacter le Service de presse d’Amnesty International à Londres, au +44 20 7413 5566

Amnesty International, 1 Easton St., Londres WC1X 0DW. web : http://www.amnesty.org